Guatémala. L’ouverture des archives militaires ne constitue qu’une première étape

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI

« Amnesty International se félicite de l’ouverture des archives militaires du Guatémala, et salue ce geste positif attendu de longue date, a déclaré Sebastian Elgueta, responsable des recherches sur le Guatémala au sein d’Amnesty International. Toutefois, le vrai test sera de voir si quiconque est déféré à la justice pour les centaines de milliers d’homicides, d’actes de torture et de disparitions forcées qui ont eu lieu pendant le conflit interne du Guatémala. »

Amnesty International a tenu ses propos en réaction à l’annonce par le président guatémaltèque Álvaro Colom que les archives militaires couvrant les près de quarante années de guerre civile qu’a connues le pays allaient être rendues publiques.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.