Impunité et violences policières en Europe — France, Grèce et Autriche

En l’espace d’une semaine, Amnesty a sorti une série de rapports sur les violences policières et l’impunité des forces de l’ordre dans trois pays d’Europe. Le rapport France est disponible en téléchargement ICI, le rapport Grèce (en anglais) ICI et le rapport Autriche (en anglais) ICI.

En France, les plaintes pour homicides illégaux, passages à tabac, injures racistes et l’usage abusif de la force par la Police ne sont pas souvent suivies d’enquêtes effectives, et les responsables de ces actes sont rarement traduits en justice. Les nombreux cas étudiés et dont une partie se retrouvent dans le rapport sont accablants. En savoir plus ICI

En Grèce, Amnesty a mis en évidence des pratiques bien établies de violations des droits humains par la police contre les civils. Il s’agit notamment du recours excessif à la force et aux armes à feu, d’actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements, de détention arbitraire et de privation d’entrée en contact rapide avec un avocat. En savoir plus ICI

En Autriche, les mêmes problèmes de violences policières et d’impunité ont été mis au jour par Amnesty. L’organisation met aussi la lumière sur un racisme institutionnel qui imprègne la police et certaines composantes de la justice pénale du pays. En savoir plus ICI

Toutes les infos

Infos liées