IRAN : le pays met à mal ses engagements en ce qui concerne les normes internationales relatives aux droits humains

En rejetant la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, le pays met à mal ses engagements en ce qui concerne les normes internationales relatives aux droits humains

FLASH

Amnesty International a exprimé aujourd’hui (mercredi 13 août 2003) sa consternation face à la décision du Conseil des gardiens, principal organe législatif de l’Iran, de refuser le 12 août de ratifier la proposition parlementaire d’adhésion à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.
« La Convention comprend des normes déjà inscrites dans d’autres traités internationaux relatifs aux droits humains ratifiés par l’Iran, comme le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, a déclaré Amnesty International. La décision du Conseil des gardiens compromet l’engagement qu’a pris l’Iran de respecter les normes internationales relatives aux droits humains et va à l’encontre du souhait de toutes les femmes iraniennes de voir leur dignité et leur place dans la société considérées à l’aune des normes internationales relatives aux droits des femmes. »

Index AI : MDE 13/029/2003

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition