Irene Khan

Document public

ORG 10/002/2007

Irene Khan est la secrétaire générale d’Amnesty International depuis août 2001.

Première femme originaire du continent asiatique et de confession musulmane à prendre la direction de la plus grande organisation mondiale de défense des droits humains, Irene Khan s’est trouvée à la tête d’Amnesty International au moment où l’organisation devait faire face aux conséquences négatives des attentats du 11 septembre pour la défense des droits humains ; elle a élargi l’action de l’organisation aux domaines des droits économiques, sociaux et culturels et engagé un processus de réforme interne et de renouvellement afin de permettre à l’organisation de réagir rapidement et avec souplesse à l’actualité. Elle a également voulu attirer plus particulièrement l’attention sur les droits fondamentaux des femmes et sur les violences qu’elles subissent.

Avant d’entrer à Amnesty International, Irene Khan a travaillé pendant vingt et un ans au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), où elle a occupé différents postes dans plusieurs pays. Elle a notamment été directrice adjointe au service de la Protection internationale, chef de mission en Inde, conseillère juridique principale pour l’Asie et attachée de direction principale auprès de la haut-commissaire.

Irene Khan a participé, en 1977, à la création de l’organisation Concern Universal, organisation non gouvernementale d’aide au développement basée au Royaume-Uni.

En 2002, Irene Khan a reçu le prix Pilkington récompensant les « Femmes de l’année ». En 2003, elle a obtenu le prix John Owens de l’Université de Manchester. Elle est docteur honoris causa de l’Université de Ferris (Japon) et de l’Université de Staffordshire (Royaume-Uni). Elle a été désignée comme l’une des 100 personnalités asiatiques les plus influentes au Royaume-Uni.

Irene Khan est diplômée de la Faculté de droit de Harvard (États-Unis) et de l’Université de Manchester (Royaume-Uni). Elle est de nationalité bangladaise.

Stop à la cruauté des USA envers les personnes en quête de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !