Irene Khan

Document public

ORG 10/002/2007

Irene Khan est la secrétaire générale d’Amnesty International depuis août 2001.

Première femme originaire du continent asiatique et de confession musulmane à prendre la direction de la plus grande organisation mondiale de défense des droits humains, Irene Khan s’est trouvée à la tête d’Amnesty International au moment où l’organisation devait faire face aux conséquences négatives des attentats du 11 septembre pour la défense des droits humains ; elle a élargi l’action de l’organisation aux domaines des droits économiques, sociaux et culturels et engagé un processus de réforme interne et de renouvellement afin de permettre à l’organisation de réagir rapidement et avec souplesse à l’actualité. Elle a également voulu attirer plus particulièrement l’attention sur les droits fondamentaux des femmes et sur les violences qu’elles subissent.

Avant d’entrer à Amnesty International, Irene Khan a travaillé pendant vingt et un ans au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), où elle a occupé différents postes dans plusieurs pays. Elle a notamment été directrice adjointe au service de la Protection internationale, chef de mission en Inde, conseillère juridique principale pour l’Asie et attachée de direction principale auprès de la haut-commissaire.

Irene Khan a participé, en 1977, à la création de l’organisation Concern Universal, organisation non gouvernementale d’aide au développement basée au Royaume-Uni.

En 2002, Irene Khan a reçu le prix Pilkington récompensant les « Femmes de l’année ». En 2003, elle a obtenu le prix John Owens de l’Université de Manchester. Elle est docteur honoris causa de l’Université de Ferris (Japon) et de l’Université de Staffordshire (Royaume-Uni). Elle a été désignée comme l’une des 100 personnalités asiatiques les plus influentes au Royaume-Uni.

Irene Khan est diplômée de la Faculté de droit de Harvard (États-Unis) et de l’Université de Manchester (Royaume-Uni). Elle est de nationalité bangladaise.