Journée internationale de la Femme : Ne pas mourir en donnant la vie.

Le dimanche 7 mars déjà, Amnesty Belgique s’est mobilisée pour la journée internationale de la Femme : une mobilisation éclaire et dansante a eu lieu dans les galeries de la reine à Bruxelles. Voir en vidéo ce « Flash Mob »

8 mars 2010 - Journée de la femme - Flash mob Amnesty
envoyé par AmnestyBE
Pour plus d’informations en général sur la mortalité maternelle, thème de ce 8 mars pour Amnesty, cliquez ICI
Pour voir notre vidéo et lire notre rapport en ligne au format PDF Flash sur la mortalité maternelle au Burkina Faso, c’est par ICI

À l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, le 8 mars, Amnesty International se mobilise contre la mortalité maternelle, véritable scandale en matière de violation des droits humains.

La mortalité maternelle est le décès d’une femme survenue au cours de la grossesse ou dans un délai de 42 jours après l’accouchement, quelle qu’en soit la durée ou la localisation, pour une cause quelconque déterminée ou aggravée par la grossesse ou les soins qu’elle a motivés, mais ni accidentelle, ni fortuite.

Chaque minute dans le monde une femme meurt en donnant la vie par manque de moyens, de soins.
Ceci pourrait être évité si les droits fondamentaux des femmes étaient respectés .

Pourquoi en Sierra Leone une femme sur 8, et au Burkina Faso une femme sur 15 meurent en couches alors que chez nous c’est moins d’une femme sur 4000 ?
Pourquoi aux Etats-unis, le risque pour une femme de mourir en couches est trois fois plus élevé qu’en Espagne, quatre fois plus élevé qu’en Allemagne et cinq fois plus élevé qu’en Grèce. Pourquoi les Afro-Américaines encourent-elles quatre fois plus de risque que les américaines blanches ?

Parce que le droit à la santé, à la vie, à l’égalité et à la non-discrimination.des femmes ne sont pas respectés !

On peut éviter ce fléau. Il s’agit davantage d’un problème de droits fondamentaux que d’un problème sanitaire et médical.
Nous voulons conscientiser l’opinion publique et les décideurs politiques.

Les groupes locaux, membres et sympathisants d’Amnesty International se sont mobilisés le dimanche 7 mars de 10h à 11h aux Galeries de la Reine à Bruxelles pour participer à un FLASHMOB.
Sur une chorégraphie élaborée par Ebale Zam et une musique composée par Jammal Larbi, au moins 60 femmes, hommes et les enfants ont sensibilisé les passants à ce fléau. Pour voir le reportage de la RTBF sur cet évenement, cliquez ICI

le lundi 8 mars, de 7 à 9 heures, dans les principales gares du pays, interpellation des voyageurs et distribution de dazibaos (affiches informatives) sur cette problématique. Téléchargez ce document en cliquant ICI

Pour plus d’infos sur la mortalité maternelle, cliquez ici.

Contact :

Françoise Guillitte

Chargée des relations presse et des relations publiques

Responsable du Programme Droits des Femmes

Amnesty International Belgique francophone
9, rue Berckmans - 1060 Bruxelles - Belgique

fguillitte@aibf.be

GSM 04 75 90 18 11

Tel : 00 32 2 538 81 77
Fax : 00 32 2 537 37 29

Tous nos communiqués en français disponibles à l’adresse
http://www.amnestyinternational.be/doc/rubrique2.html

Abonnez-vous aux lettres d’info et d’actions d’Amnesty à l’adresse :
http://www.amnestyinternational.be/doc/article10988.html

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées