L’Illinois abolit la peine de mort


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

10 mars 2011

Amnesty International salue la décision du gouverneur de l’Illinois, Pat Quinn, de promulguer une loi abolissant la peine de mort. Il a également commué les condamnations à mort pesant sur les 15 prisonniers qui se trouvaient dans le couloir de la mort dans l’Illinois.

L’Illinois va devenir le 16e État des États-Unis à interdire la peine capitale, lorsque la loi signée mercredi 9 mars par le gouverneur Pat Quinn entrera en vigueur le 1er juillet.

Il sera le 3e État à promulguer une loi abolitionniste au cours des deux dernières années, dans le sillage du New Jersey et du Nouveau-Mexique.

Le corps législatif de l’Illinois a approuvé cette loi en janvier.

« Cette décision prise par l’État de l’Illinois est un nouveau signe qui montre que les États-Unis tournent progressivement le dos à ce châtiment, reconnaissant que les coûts et les risques qui y sont associés sont inacceptables, a commenté Rob Freer d’Amnesty International.

« En ratifiant ce texte de loi, le gouverneur Pat Quinn montre l’exemple aux autres États qui maintiennent encore la peine de mort. Ce châtiment cruel, incompatible avec la dignité humaine, n’a pas sa place dans un système judiciaire moderne. »

L’Illinois a exécuté 12 personnes depuis la reprise des exécutions judiciaires aux États-Unis en 1977. Durant cette même période, 20 personnes qui se trouvaient dans le couloir de la mort ont été libérées, ce qui place l’Illinois au deuxième rang des États américains maintenant la peine capitale, quant au nombre de condamnés à mort disculpés.

L’Illinois n’a procédé à aucune exécution depuis 1999. En 2000, le gouverneur en poste à l’époque, George Ryan, a instauré un moratoire sur les exécutions après être parvenu à la conclusion que le système d’application de la peine capitale était fondamentalement vicié.

En 2003, il a gracié quatre condamnés à mort après avoir estimé qu’ils étaient innocents, et commué les peines capitales prononcées contre 167 autres personnes.

Amnesty International s’est associée à la déclaration du gouverneur Pat Quinn, qui a affirmé que l’Illinois avait pris une décision historique «  en rejoignant les 15 autres États et les nombreux pays du globe qui ont aboli la peine de mort ».

En effet, les deux tiers des nations du monde ne recourent plus à ce châtiment et les condamnations à mort aux États-Unis ont chuté ces 10 dernières années à leur plus bas niveau depuis que le pays a repris les exécutions judiciaires en 1977 – ce qui s’explique sans doute en partie par une prise de conscience publique et politique quant à la fréquence des erreurs judiciaires mises en évidence dans de nombreuses affaires où l’accusé encourait la peine de mort.

Les 15 autres États abolitionnistes aux États-Unis sont les suivants : l’Alaska, le Dakota du Nord, l’État de New York, l’État de Rhode Island, Hawaii, l’Iowa, le Maine, le Massachusetts, le Michigan, le Minnesota, le New Jersey, le Nouveau-Mexique, le Vermont, la Virginie-Occidentale et le Wisconsin. Le District de Columbia est également abolitionniste. Les 34 autres États maintiennent la peine capitale dans leur législation, tout comme le gouvernement fédéral et l’armée américaine.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.