Communiqué de presse

LA CRISE DES RÉFUGIÉS SYRIENS EN QUELQUES CHIFFRES

Les réfugiés dans la région

Plus de 4 millions de réfugiés venant de Syrie (95 %) se trouvent dans seulement cinq pays, à savoir la Turquie, le Liban, la Jordanie, l’Irak et l’Égypte :

• le Liban accueille près de 1,2 million de réfugiés venant de Syrie, ce qui représente environ une personne sur cinq dans le pays ;
• la Jordanie accueille près de 650 000 réfugiés venant de Syrie, chiffre qui représente environ 10 % de la population ;
• la Turquie accueille 1,9 million de réfugiés venant de Syrie, soit plus que tout autre pays au monde ;
• l’Irak, où 3 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays au cours des 18 derniers mois, accueille 249 463 réfugiés venant de Syrie ;
• l’Égypte accueille 132 375 réfugiés venant de Syrie.

Seuls 40 % du montant de l’appel de fonds lancé par l’ONU pour répondre aux besoins humanitaires des réfugiés syriens ont été obtenus.

Le manque de fonds signifie que les réfugiés syriens les plus vulnérables au Liban ne reçoivent que 13,50 dollars par mois soit moins d’un demi-dollar par jour pour l’aide alimentaire.

Plus de 80 % des réfugiés syriens en Jordanie vivent en dessous du seuil de pauvreté local.

Le conflit en Syrie

Près de 220 000 personnes ont été tuées et 12,8 millions de personnes ont besoin d’urgence d’une aide humanitaire en Syrie.

Plus de 50 % de la population syrienne est actuellement déplacée.

Réinstallation à l’étranger

Au total, 104 410 places d’accueil ont été offertes au niveau mondial depuis le début de la crise en Syrie, ce qui ne représente que 2,6 % de la population totale des réfugiés syriens au Liban, en Jordanie, en Irak, en Égypte et en Turquie.

Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), 400 000 personnes dans les cinq principaux pays hôtes – soit 10 % – ont besoin d’être réinstallées.

Amnesty International demande instamment qu’au moins 10 % des réfugiés les plus vulnérables venant de Syrie soient réinstallés depuis les principaux pays hôtes d’ici la fin de 2016 (cela représente 400 000 personnes).

Repères :

• Les pays du Golfe, dont le Qatar, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, le Koweït et Bahreïn, ont offert zéro place d’accueil pour les réfugiés syriens.

• D’autres pays à hauts revenus tels que la Russie, le Japon, Singapour et la Corée du Sud ont aussi offert zéro place d’accueil.

• L’Allemagne s’est engagée à offrir 35 000 places pour les réfugiés syriens par le biais de son programme d’admission humanitaire et de parrainages individuels, ce qui représente 75 % du total pour l’Union européenne (UE).

• L’Allemagne et la Suède ont à elles deux reçu 47 % des demandes d’asile de Syriens en UE entre avril 2011 et juillet 2015.

• Outre l’Allemagne et la Suède, les 26 autres pays de l’UE se sont engagés à offrir 8 700 places d’accueil, chiffre qui représente environ 0,2 % des réfugiés syriens se trouvant dans les principaux pays hôtes.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.