La reforme des procédures d’octroi de licence d’exportation d’armes ne tuera pas le secteur, mais ne pourra que l’améliorer.

Communiqué de presse

le 23 septembre 2010

Amnesty International entend rappeler que le but de la reforme des procédures d’octroi de licence d’exportation d’armes actuellement en cours est de permettre à la Wallonie, outre l’adaptation aux normes européennes en la matière, un meilleur contrôle de la politique d’exportation d’arme en clarifiant les procédures et les barrières mises en place. Ce contrôle accru permettra, entre autres, de prévenir, dans la mesure du possible, toute exportation d’armes wallonnes vers des pays instables ou qui pratiquent des violations graves des droits humains. Il permettra en outre un contrôle accru des risques de réexportation vers d’autres pays qui pratiquent de telles violations.

Depuis de nombreuses années, la société civile, dont Amnesty International, demandait plus de transparence et plus de contrôle sur les licences octroyées.

Pour Amnesty International, l’objectif principal est d’éviter que des populations civiles, dont des défenseurs des droits fondamentaux - et notamment des syndicalistes - soient victimes de violations de droits humains perpétrées avec des armes wallonnes.

Le futur décret ne pourra que clarifier les critères d’octroi des licences et partant, de sécuriser ce secteur.

En contrôlant de manière plus efficace les exportations d’armes, la Région wallonne donne à ses entreprises la possibilité de faire de leurs exportations un modèle en la matière. Plus les exportations d’armes wallonnes seront traitées en tenant compte de critères éthiques et dans le respect des droits humains, plus les licences wallonnes pourront devenir un gage de la qualité des exportations.

Dans ce sens, la réforme ne tuera pas le secteur, mais ne pourra que l’améliorer.

Amnesty International souhaite donc que le Gouvernement wallon aille jusqu’au bout de son projet de réforme et continue ensuite à poursuivre l’amélioration de ses procédures d’octroi d’exportation d’armes, dans un respect toujours plus grandissant de l’éthique, de la stabilité mondiale et des droits humains."

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse