Le décret « anti-musulman » a été levé

En réaction au verdict de la cour fédérale d’appel du neuvième circuit, Margaret Huang, directrice générale d’Amnesty International États-Unis a déclaré :

« Ce verdict est bien évidemment un soulagement, mais il ne mettra pas fin aux bouleversements et aux incertitudes que cette interdiction inhumaine inflige à des milliers de familles, » a déclaré Margaret Huang, directrice générale d’Amnesty International États-Unis.

« Nous sommes préoccupés par des informations selon lesquelles des gardes-frontières continueraient de soumettre les personnes arrivant aux États-Unis à des traitements discriminatoires et inhumains, et nous craignons que le gouvernement de Donald Trump ne trouve d’autres moyens pour faire preuve de discrimination sur la base de la religion. Le Congrès doit intervenir et mettre fin une fois pour toutes à cette interdiction discriminatoire et dangereuse. »

Pour en savoir plus

États-Unis. Les sept premières mesures de Donald Trump qui sabotent les droits humains (Nouvelle, 6 février 2017)

Les États-Unis entrent en guerre contre les réfugiés musulmans (Article de Salil Shetty, 30 janvier 2017)

États-Unis. Il faut résister à la rhétorique anti-droits de Donald Trump (Nouvelle, 20 janvier 2017)

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées