Le Hamas exécute trois civils jugés devant des tribunaux militaires à Gaza

Réagissant aux informations indiquant que les trois hommes déclarés coupables d’avoir collaboré avec Israël ont été exécutés par pendaison le 5 avril par le gouvernement de facto du Hamas dans la bande de Gaza, la directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International, Magdalena Mughrabi, a déclaré :

« Les exécutions qui ont été pratiquées le 5 avril par les autorités du Hamas à Gaza sont un grave coup porté aux droits humains. La peine de mort est un châtiment cruel, inhumain et dégradant. Le recours à ce châtiment est déplorable quelles que soient les circonstances, mais il est dans le cas présent d’autant plus odieux que ces trois civils ont été condamnés à mort à l’issue de procès iniques devant des tribunaux militaires.

« Nul ne doit être privé du droit à la vie, quel que soit le crime dont la personne est accusée. Le Hamas doit immédiatement cesser de procéder à des exécutions, abolir la peine de mort et cesser de juger des civils devant des tribunaux militaires. »

Le 11 avril 2017, Amnesty International rendra public son rapport annuel sur la peine de mort, qui présente des chiffres détaillés sur les peines de mort et les exécutions recensées en 2016.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.