Les agents de la terreur : Le service national de la sureté et du renseignement au Soudan.

Au cours des deux dernières années, Amnesty International a recensé de très nombreux cas d’arrestation et de détentions arbitraires, de torture et de mauvais traitements, ainsi que de disparition forçée et de mort en détention imputables aux agents du NISS. Ceux-ci prennent pour cible des opposants, des étudiants, des défenseurs des droits humains et des militants de la société civile ainsi que le personnel d’organisations non gouvernementales locales et internationales et des civils ordinaires. Le recours a la torture ou a d’autres formes de mauvais traitement est systématique.

PDF - 510 ko
Les agents de la terreur
Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Belgique : Nouvelle famille détenue... inadmissible !

Les associations déplorent que la Belgique continue d’enfermer des enfants pour des raisons liées à la migration. Montrez votre indignation, signez la pétition