Les médias réduits au silence

La prise de contrôle par le gouvernement du journal Zaman représente le dernier épisode en date très inquiétant de l’assaut persistant mené par les autorités contre les médias qui les critiquent, a déclaré Amnesty International le 4 mars.

«  En fustigeant et en tentant de faire taire ceux qui le critiquent, le gouvernement du président Erdogan bafoue les droits humains, a déclaré Andrew Gardner, spécialiste de la Turquie à Amnesty International.

« L’indépendance et la liberté des médias ainsi que l’état de droit et l’indépendance du pouvoir judiciaire sont les piliers des libertés garanties par le droit international dont toutes les personnes ont le droit de se prévaloir en Turquie. »

La semaine dernière, la chaîne de télévision IMC TV a été privée de diffusion, les autorités réduisant ainsi au silence la seule chaîne d’information nationale présentant une vision différente de la leur de la situation dans le sud-est du pays, où des couvre-feux ont été imposés 24 heures sur 24 alors que des villes entières étaient dévastées par des affrontements armés.

En octobre dernier, des médias du groupe Koza ?pek ont été placés sous tutelle judiciaire. Le président Erdogan a même refusé d’accepter une décision de la Cour constitutionnelle ordonnant la libération des journalistes Can Dündar et Erdem Gül, du journal Cumhuriyet. Ces deux journalistes accusés d’espionnage, d’assistance à une organisation terroriste et d’avoir divulgué des documents confidentiels étaient emprisonnés depuis novembre 2015 et en attente de leur procès.

La semaine dernière, Amnesty International a fait état, dans son rapport annuel sur la situation des droits humains dans le monde, d’une série d’attaques inquiétantes menées contre la liberté de la presse en Turquie.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.