Les yeux dans les yeux #SIGNFORHUMANITY

Ce 20 juin, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, la section belge d’Amnesty International lance une vidéo réalisée à Bruxelles se basant sur la théorie du psychologue Arthur Aron selon laquelle un contact visuel ininterrompu de quatre minutes accroît l’intimité et rapproche les personnes. Ces rencontres empreintes d’humanité ont été filmées par l’agence DoubleDouble qui en a réalisé un clip de quatre minutes.

AGIR : #SIGNFORHUMANITY

Un billet de blog sur les coulisses de cet émouvant tournage : « 4 minutes dans les yeux de l’autre »

"Á l’instar de ce qu’a expérimenté la section polonaise d’Amnesty International avec l’agence de publicité DDB&Tribal, nous avons appliqué à la crise de l’accueil des réfugiés la théorie mise au point par le psychologue Arthur Aron en 1997 en mettant face à face d’un côté des réfugiés ou demandeurs d’asile venus notamment de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan et de l’autre des Belges et d’autres citoyens européens”, explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International.

Il est étonnant de constater combien des personnes qui ne s’étaient jamais vues se sentent réellement connectées l’une à l’autre après s’être simplement regardées dans les yeux pendant quatre minutes. De nombreuses personnes nous ont avoué avoir été profondément bouleversées par cette expérience chargée d’émotion.

Pour la réalisation de cette vidéo, la section belge d’Amnesty International a lancé un appel sur sa page Facebook et contacté de nombreux centres d’accueil de demandeurs d’asile et de mineurs non accompagnés. En à peine quelques jours, plus de 160 personnes se sont portées volontaires pour mener l’expérience. Le tournage qui a rassemblé au total 16 Belges et autres citoyens européens de profils et d’âges différents et 16 demandeurs d’asile ou réfugiés a eu lieu le mardi 14 juin 2016 à “La Raffinerie”, à Molenbeek.

Il s’agit d’une expérience très encourageante. A un moment où l’on fait face à une crise de l’accueil sans précédent, elle démontre qu’il y a des citoyens en Belgique réellement ouverts à aller à la rencontre des demandeurs d’asile et des réfugiés, et capables d’aller au-delà des préjugés dont ceux-ci sont trop souvent victimes. Dans le contexte actuel, marqué par la peur et le populisme, il est important de mettre en évidence ce qui nous rassemble : notre humanité”.

En diffusant cette vidéo, la section belge d’Amnesty International demande à la Belgique de prendre un engagement fort en faveur de l’établissement de voies sûres et légales qui permettraient aux personnes en besoin de protection de rejoindre un lieu sûr, et de veiller à ce que les réfugiés en Belgique puissent bénéficier d’un accueil de qualité et de l’accompagnement nécessaire. Ces revendications sont formulées dans une pétition qui a déjà été signée par quelque 30 000 personnes en Belgique, et via le hashtag #SignForHumanity.

Cette pétition sera remise à l’occasion du Sommet des Nations Unies du 19 septembre prochain, consacré à la question des réfugiés, qui représente une occasion unique pour les États d’apporter des solutions humaines, efficaces et à la bonne échelle face à une crise mondiale qui a vu en 2015 près de 20 millions de personnes jetées sur les routes, forcées à l’exil.

La Belgique a l’opportunité de jouer un rôle clé sur la scène internationale afin de promouvoir le partage des responsabilités entre les États à l’égard des réfugiés, indique Philippe Hensmans. La crise des réfugiés est mondiale mais les solutions existent. La volonté politique ne doit plus faire défaut.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.