Message d’Irene Khan pour les 60 ans de la DUDH

Lorsque je regarde autour de moi, je vois un massacre absurde commis par des terroristes à Mumbai, des foules de réfugiés qui fuient le Congo pour gagner l’Ouganda, des centaines de milliers de personnes déplacées dans le nord du Sri Lanka et ne recevant aucune aide humanitaire, 10 personnes exécutées en Iran.

Ces nouvelles ne sont pas bonnes. Nous ne sommes pas dans une période faste pour célébrer le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Mais les anniversaires ne servent pas seulement à prendre des photos, ils donnent aussi l’occasion de réfléchir.

Si nous jetons un regard vers le passé, nous constatons des progrès. Le monde d’aujourd’hui est très différent de celui de 1948 et, par bien des côtés, il est meilleur. L’égalité pour les femmes, les droits des enfants, l’abolition de la torture, peut-être un nouveau traité sur le commerce des armes destiné à contrôler la circulation des armes légères : voilà autant d’énormes progrès. Mais nous ne pouvons cependant ignorer que notre époque est marquée par l’injustice, l’inégalité et l’impunité.

Quels sont les dangers les plus graves qui menacent les droits humains ? À mes yeux, le danger le plus grand est celui auquel les pauvres sont exposés. Leurs droits ne sont pas reconnus, ils ne sont pas concrétisés, et ils risquent de ne jamais l’être, sauf si nous affirmons tous que les droits économiques et sociaux ont autant d’importance que les droits civils et politiques. Le déclin économique actuellement amorcé va nuire tout particulièrement aux pauvres. Ce sont eux qui souffriront de la cupidité des riches. Nous devons donc impérativement nous concentrer sur la mise en œuvre, sur la réalisation de la Déclaration universelle des droits de l’homme dans l’intérêt de ceux qui ont été privés de ses effets positifs pendant les six dernières décennies.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.