Migrants et réfugiés morts en détention

À la suite de la révélation selon laquelle plus de 100 réfugiés et migrants sont morts dans les centres de détention de migrants en Malaisie ces deux dernières années, Josef Benedict, directeur de campagne pour l’Asie du Sud-Est à Amnesty International, a déclaré :

« Le taux de décès ahurissant dans les centres pour migrants en Malaisie – qui englobe les décès causés par les coups et la maladie – atteste des conditions effroyables dans lesquelles sont détenus les réfugiés et les migrants dans le pays.

« La sécurité et le traitement des personnes placées en détention doivent être une priorité pour les services de l’immigration, notamment l’accès à des soins adéquats et à des installations sanitaires. Actuellement, les conditions dans ces centres pourraient s’apparenter à un traitement cruel, inhumain et dégradant.

« Le gouvernement de la Malaisie doit mener sans délai une enquête indépendante et efficace sur tous les décès en détention dans ses centres pour migrants et examiner globalement les conditions de détention, en veillant à ce que les autorités responsables soient amenées à rendre des comptes. »

Sur les 118 personnes mortes en 2015 et 2016, 63 venaient du Myanmar.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées