NIGÉRIA - Le pays doit faire la preuve de son engagement en faveur de la justice - et remettre Charles Taylor au Tribunal spécial pour la Sierra Leone

Index AI : AFR 44/023/2005

Le Nigéria doit aider à ce que justice soit rendue aux innombrables victimes des crimes perpétrés durant la guerre civile en Sierra Leone, ont déclaré ce mercredi 14 septembre Human Rights Watch et Amnesty International dans une lettre ouverte adressée au président du Nigéria, lui demandant instamment de remettre l’ancien président du Libéria, Charles Taylor, au Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

Le président nigérian Olusegun Obasanjo est actuellement à New York pour assister à l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations unies. Il tiendra une conférence de presse aux Nations unies vendredi. Dix-sept chefs d’inculpation pèsent contre Charles Taylor, en exil au Nigéria depuis août 2003 et inculpé par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, perpétrés durant la guerre civile en Sierra Leone.

« Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone est le mieux placé pour rendre justice aux innombrables victimes africaines des crimes dont Charles Taylor est accusé, a déclaré Kolawole Olaniyan, directeur du programme Afrique d’Amnesty International. Toutefois, le Tribunal spécial ne fonctionnera que pendant une durée limitée. L’occasion précieuse qu’offre ce Tribunal est en train de disparaître rapidement. »

Le Tribunal a pour mandat de poursuivre les personnes portant la plus lourde part de responsabilité dans les crimes perpétrés durant la guerre civile en Sierra Leone, qui s’est caractérisée par des meurtres, des violences sexuelles, des mutilations et le recours généralisé aux enfants soldats.

« Étant donné les aspirations de ce pays à devenir membre permanent du Conseil de sécurité, le Nigéria est bien placé pour montrer la voie et soutenir l’action de la justice face aux crimes graves perpétrés partout dans le monde, a conclu Richard Dicker, directeur du programme Justice internationale auprès de l’organisation Human Rights Watch. Le Nigéria doit faire la preuve de son engagement à faire cesser toute impunité en remettant très vite Charles Taylor au Tribunal spécial. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées