OUGANDA - Enfant soldats et « saigneurs de guerre »

En Ouganda, 100 000 personnes ont péri dans un conflit atroce qui oppose l’armée ougandaise à l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA), un mouvement constitué principalement d’enfants enlevés et contraints à se battre. À ce jour, on estime à 25 000 le nombre d’enfants ainsi réduits au statut d’enfants soldats ou d’esclaves sexuels.

De nouvelles rumeurs font état d’une éventuelle fuite de Joseph Kony, le chef de la LRA, vers la RDC. Par ailleurs, ce vendredi 10 février, dans trois gares du pays (Bruxelles-Central, Anvers-Central et Gand-Saint-Pierre), la Coalition belge contre l’utilisation d’enfants soldats dont est membre Amnesty International attirera l’attention sur les nombreux enfants enrôlés dans les groupes armés aux quatre coins de la planète.

A cette occasion, Libertés !, le mensuel d’Amnesty International, publie un dossier spécial intitulé « Ouganda - Saigneurs de guerre ».

Le n°421 de Libertés ! Est téléchargeable intégralement à l’adresse URL :
http://www.amnestyinternational.be/doc/IMG/pdf/libert_421.pdf

Les articles du dossier « Ouganda - Saigneurs de guerre » sont téléchargeables individuellement en se rendant sur www.libertes.be ou aux adresses URL suivantes :

À quand la paix en Ouganda ?
http://www.amnestyinternational.be/doc/article7055.html

25 000 enfances volées
http://www.amnestyinternational.be/doc/article7052.html

Les migrants de la nuit
http://www.amnestyinternational.be/doc/article7050.html

Pour toute information supplémentaire, contacter le Service Presse d’AIBF :
02 543 79 04
0478 556 227
pfenaux@aibf.be

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse