Communiqué de presse

Porto Rico. Il faut saisir l’occasion historique qui se présente et mettre un terme à la discrimination

À Porto Rico, les membres du Parlement ont une occasion historique de mettre fin à la discrimination envers les lesbiennes, les gays et les personnes bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) qui vivent sur l’île grâce à deux projets de lois dont ils doivent débattre cette semaine, a déclaré Amnesty International mardi 7 mai 2013.

« L’adoption de ces deux projets de lois représenterait une grande avancée en matière de justice et d’égalité pour une partie importante de la population portoricaine actuellement victime d’une discrimination institutionnalisée », a déclaré Pedro Santiago, directeur d’Amnesty International Porto Rico.

En janvier 2013, la Chambre des représentants et le Sénat portoricains ont accepté d’étudier deux projets de loi visant à mieux protéger les droits des personnes LGBTI.

Le projet de loi 238 du Sénat interdirait la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, réelles ou perçues, dans le domaine de l’emploi et dans les services publics et privés.

Le projet de loi 488 de la Chambre des représentants, qui lui est associé, permettrait à chaque personne de bénéficier des mesures déjà existantes en matière de protection contre la violence domestique, indépendamment de sa situation matrimoniale, de son orientation sexuelle ou de son identité de genre.

Les débats sur les deux projets de lois devraient s’ouvrir cette semaine.

« Ces deux textes élargiraient la protection des droits des personnes LGBTI à Porto Rico. Nos décideurs devraient être suffisamment courageux pour aller au-delà des préjugés lorsqu’ils légifèrent. Les droits humains ne sont pas une question de choix mais de justice. Chaque individu doit pouvoir en bénéficier, quelles que soient son orientation sexuelle ou son identité de genre », a poursuivi Pedro Santiago.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.