Russie : Mobilisation pour une protection des hommes gays en Tchétchénie

Ce vendredi 2 juin, à l’initiative d’Amnesty International, quelque 50 manifestants, cagoulés et couverts de drapeaux arc-en-ciel, rassemblant des militants de l’organisation et des membres d’association des droits des personnes LGBTI (Tels quels, RainbowHouse, ILGA-Europe, Belgian Pride, Çavaria et Arc-en-Ciel Wallonie), ont remis à l’ambassade de Russie, à Bruxelles, 30 000 signatures d’une pétition lancée en Belgique en avril dernier.

Les organisations demandent aux autorités russes et tchétchènes de mener des enquêtes rapides, indépendantes et impartiales sur les allégations d’enlèvements et d’homicides d’hommes perçus comme homosexuels en Tchétchénie et de garantir la sécurité de quiconque risque de se trouver en danger en Tchétchénie en raison de son orientation sexuelle.

« Les jours sont comptés pour les hommes gays en Tchétchénie, qui vivent sous la menace de cette purge terrifiante. Nous demandons à la communauté internationale d’ouvrir la porte à tous ceux qui fuient la persécution homophobe exercée en Tchétchénie, explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International.

« Les autorités tchétchènes affirment que les hommes gays n’existent pas. Cette semaine, des gens du monde entier vont se rassembler pour montrer aux hommes gays en Tchétchénie que nous reconnaissons leur existence et demandons qu’ils soient protégés. »

Cette action a lieu dans le cadre de la journée mondiale d’action organisée par Amnesty International. Des manifestations auront lieu devant les ambassades de Russie dans des pays tels que le Canada, l’Espagne, la Finlande, l’Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Suède, l’Ukraine et le Royaume-Uni et plus plus d’un demi-million de signatures à travers le monde seront remises aux autorités russes et tchétchènes.

Si les autorités russes ont ouvert une enquête préliminaire sur les informations signalant une persécution, Amnesty International leur demande, en plus de mener une enquête pénale exhaustive et digne de ce nom, de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des personnes qui pourraient être en danger en Tchétchénie.

Complément d’information

Le 1er avril, le quotidien indépendant russe Novaya Gazeta a révélé que plus de 100 hommes perçus comme étant gays avaient été enlevés dans les jours précédents, dans le cadre d’une campagne coordonnée.

Ces hommes auraient été torturés et soumis à d’autres mauvais traitements, et au moins trois d’entre eux auraient été tués.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

L’UE doit soutenir les défenseurs des droits humains

Enjoignez Federica Mogherini à demander la libération des défenseurs des droits humains en Turquie