Sommet États-Unis/Corée du Nord : Réaction d’Amnesty International

Le président Trump a affirmé que les droits humains avaient été abordés lors de sa rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

«  Même si nous saluons l’annonce selon laquelle le président Trump a évoqué les droits humains lors du sommet, Amnesty International appelle le gouvernement américain à continuer de faire pression afin que des réformes urgentes soient mises en place en Corée du Nord. Les droits humains ne doivent pas être réduits à une note de bas de page dans un accord avec Kim Jong-un, mais constituer une composante essentielle des négociations entre les deux pays, a déclaré Francisco Bencosme, responsable du travail de plaidoyer pour la région Asie-Pacifique à Amnesty International États-Unis.

«  Il n’y aura aucun “grand gagnant” tant que la Corée du Nord continuera de commettre des violations graves, systématiques et généralisées des droits humains, dont certaines peuvent s’apparenter à des crimes contre l’humanité. Elle doit fermer ses camps de prisonniers, où quelque 120 000 personnes demeurent détenues, protéger la liberté d’expression et réunir les familles séparées par des déplacements au cours de la guerre, des disparitions forcées ou des enlèvements.  »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !