Timor-Leste. Le droit de manifester doit être respecté

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI

Amnesty International a appelé ce lundi 7 juillet la police du Timor-Leste à ne pas recourir à une force excessive contre les étudiants qui manifestent.

« Nous exhortons les forces de sécurité à respecter le droit des personnes à manifester de manière pacifique, a déclaré Amnesty International. Les citoyens doivent être libres d’exprimer publiquement leurs points de vue par le biais de manifestations pacifiques. »

Selon les informations diffusées par la presse, plusieurs personnes ont été arrêtées lors d’une manifestation à Dili « en vue de mener une enquête ».

« Nous demandons également que toute personne arrêtée lors d’une manifestation soit libérée immédiatement si elle n’est pas inculpée d’une infraction prévue par la loi », a ajouté Amnesty International.

FIN/

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse