Turquie, un « abus de pouvoir » consternant

Turquie, un « abus de pouvoir » consternant

Şebnem Korur Fincancı, présidente de l’Union des médecins de Turquie, a été placée arbitrairement en détention provisoire pour des accusations de « propagande au profit d’une organisation terroriste » liées à ses appels à une enquête indépendante sur le recours à des armes chimiques dans la région du Kurdistan, en Irak

« L’emprisonnement de cette défenseure des droits humains de premier plan qui n’a fait que demander une enquête sur le recours présumé à des armes interdites est un abus de pouvoir consternant. Emprisonner arbitrairement Şebnem Korur Fincancı n’a rien à voir avec la justice et tout à voir avec la volonté de la réduire au silence et d’envoyer un message dissuasif aux autres. » a déclaré Esther Major, principale conseillère pour le travail de recherche à Amnesty International

« L’arrestation de Şebnem Korur Fincancı va à l’encontre des obligations de la Turquie de protéger les défenseur·e·s des droits humains dans leur travail. Au lieu de la harceler et de la persécuter, les autorités turques doivent prendre des mesures pour veiller à ce qu’elle puisse mener son travail sans crainte et sans faire l’objet de manœuvres d’intimidation.

« Şebnem Korur Fincancı doit être libérée immédiatement et sans condition, et toutes les charges retenues contre elle doivent être abandonnées. »

Toutes les infos
Toutes les actions
2023 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit