Turquie : Demande de libération de la directrice et du président d’Amnesty

À l’occasion de la visite aujourd’hui, lundi 10 juillet, du secrétaire d’État américain Rex Tillerson en Turquie, où il doit rencontrer des hauts responsables turcs à Ankara, Gauri van Gulik, directrice adjointe du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International, a déclaré :

« Alors que le président et la directrice d’Amnesty International Turquie sont tous les deux derrière les barreaux, nous appelons Rex Tillerson à profiter de ses rencontres en face-à-face pour demander aux autorités turques de les libérer immédiatement et sans condition, de même que les autres militants des droits humains pris dans ce coup de filet choquant.

« Le département d’État américain a déjà décrit l’arrestation de Taner Kiliç, le président d’Amnesty International Turquie comme faisant partie d’une “tendance inquiétante”. Désormais, avec l’arrestation d’Idil Eser, la directrice de notre section turque, et de neuf autres personnes placées en détention en même temps qu’elle, la situation s’est encore dégradée. Il est temps d’agir et d’utiliser toutes les opportunités pour réclamer la libération immédiate et sans conditions d’Idil, de Taner et tous les défenseurs des droits humains.  »

La visite du secrétaire d’État Tillerson coïncide avec une journée d’action mondiale pour marquer le premier mois de détention du président d’Amnesty International, Taner Kiliç, placé en détention pour des charges sans fondement, et les cinq jours passés depuis que sa directrice, Idil Eser, a été arrêtée en même temps que neuf autres défenseurs des droits humains.

Complément d’information

La journée mondiale d’Action

Déclaration du département d’État

Toutes les infos
Toutes les actions

Ahmed H. doit être autorisé à rentrer chez lui

Ahmed H., incarcéré à tort pour « complicité d’acte terroriste », n’a plus vu sa femme et ses filles depuis 4ans. Chypre doit l’autoriser à rentrer chez lui, auprès de sa famille. Il risque d’être renvoyé en Syrie.