TURQUIE. Indésirables et sans protection Détentions illégales de réfugiés, de demandeurs d’asile et de migrants en Turquie

La traditionnelle hospitalité turque ne profite pas à certaines des personnes
les plus vulnérables, venues en Turquie pour y chercher refuge.
Chaque année, dans ce pays, des centaines de demandeurs d’asile, de migrants et même de réfugiés reconnus sont incarcérés dans des centres de détention pour migrants. Ils sont maintenus en détention pendant de longues périodes, parfois plus d’une année. Ils ne sont informés ni de la durée ni des motifs de leur incarcération. Beaucoup d’entre eux ne peuvent pas consulter un avocat ou des membres du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), et sont dans l’impossibilité de déposer une demande d’asile ou de contester la légalité de leur détention.

PDF - 220.1 ko
INDESIRABLES ET SANS PROTECTION
Toutes les infos
Toutes les actions

Ahmed H. doit être autorisé à rentrer chez lui

Ahmed H., incarcéré à tort pour « complicité d’acte terroriste », n’a plus vu sa femme et ses filles depuis 4ans. Chypre doit l’autoriser à rentrer chez lui, auprès de sa famille. Il risque d’être renvoyé en Syrie.