UE : Les pays européens doivent protéger les réfugiés

En réaction au rejet par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) de la requête de la Hongrie et de la Slovaquie, qui demandaient à être exemptées du programme mis en place par l’Union européenne (UE) de relocalisation de réfugiés depuis la Grèce et l’Italie vers d’autres pays, Iverna McGowan, directrice du Bureau européen d’Amnesty International, a déclaré :

« L’arrêt rendu aujourd’hui montre qu’aucun pays ne peut fuir ses responsabilités envers les réfugiés. La Slovaquie et la Hongrie ont tenté d’esquiver le système européen de solidarité, mais chaque pays a un rôle à jouer pour protéger les personnes qui fuient la violence et la persécution.

« Le recours introduit par les gouvernements hongrois et slovaque auprès de la Cour est une tentative injustifiée de faire de leur pays une “zone sans réfugiés”. Les États membres doivent faire preuve de solidarité les uns envers les autres, et envers les demandeurs d’asile en quête de protection en Europe.  »

COMPLÉMENT D’INFORMATION

Il incombe à la Hongrie de relocaliser 1 294 réfugiés au titre des quotas mis en place par l’UE, mais le pays n’en a encore relocalisé aucun. Sur les 902 réfugiés qui ont été attribués à la Slovaquie pour relocalisation, 16 personnes ont été relocalisées. Pour plus d’informations, voir le soutien des États membres au mécanisme de relocalisation d’urgence.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.