UE : Une nouvelle loi hongroise discrédite les ONG

En réaction à l’annonce que la Commission européenne va lancer une procédure d’infraction pour amener la Hongrie à répondre de la loi stigmatisant les organisations non gouvernementales (ONG) recevant des financements provenant de l’étranger, Iverna McGowan, directrice du bureau d’Amnesty International auprès des institutions européennes, a déclaré :

« La loi hongroise sur les ONG était destinée à stigmatiser et à discréditer les ONG. Les mesures prises aujourd’hui par la Commission européenne font clairement savoir que de telles attaques contre la société civile ne sont pas acceptables au sein de l’Union européenne. »

« Amnesty International ne se conformera pas à la loi, à moins qu’elle y soit forcée par un tribunal. Il s’agit d’une violation flagrante du droit européen et du droit fondamental à la liberté d’association. La Hongrie doit abandonner cette loi avant qu’elle ne porte davantage préjudice à la société civile et aux précieux services que celle-ci apporte à la société hongroise. »

La date limite pour l’enregistrement des ONG « financées par l’étranger  » était fixée au 12 juillet 2017. Les membres d’Amnesty International Hongrie ont décidé de ne pas se conformer à cette obligation d’enregistrement, et ont choisi de déposer un recours constitutionnel.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les réfugiés sont exposés aux violences sur l’île de Manus

Agissez contre la détention hors de ses frontières que pratique l’Australie. Des violences systématiques ont lieu dans ces centres. Signez la pétition