Un journaliste jugé coupable d’« incitation à la révolte »

En réaction à la nouvelle selon laquelle la Haute cour fédérale de l’Éthiopie a reconnu l’éminent journaliste éthiopien Getachew Shiferaw coupable d’« incitation à la révolte », Muthoni Wanyeki, directrice régionale d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Est, la Corne de l’Afrique et les Grands lacs, a déclaré :

« La décision de mercredi 24 mai, qui n’a aucun fondement, est un nouveau coup porté à la justice en Éthiopie, et la preuve de la volonté continue des autorités, malgré leurs promesses de réformes, d’utiliser de manière abusive le système de justice pénale pour réduire l’opposition au silence.

« Getachew Shiferaw n’a rien fait d’autre que de partager des informations disponibles publiquement ; le condamner pour incitation à la révolte, passible d’une sentence de 10 ans d’emprisonnement loin de ses proches, est cruel et inacceptable. »

Getachew Shiferaw, 33 ans, est le rédacteur en chef de Negere Ethiopia, un journal en ligne lié au parti d’opposition Semayawi (Parti Bleu). Il a été arrêté le 25 décembre 2015. Il encourt jusqu’à 10 ans d’emprisonnement.

La semaine dernière, le même tribunal a condamné l’ancien porte-parole du Parti Bleu Yonatan Tesfaye d’« incitation au terrorisme » simplement pour s’être exprimé dur Facebook. Il encourt jusqu’à 20 ans d’emprisonnement.

La condamnation de Getachew Shiferaw sera prononcée le 26 mai.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.