Ex-Yougoslavie : Le tribunal créé par les Nations unies pour juger les crimes de guerre rend son ultime jugement

Après le prononcé de l’ultime jugement du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), à La Haye, John Dalhuisen, directeur du programme Europe d’Amnesty International, a déclaré :

« Aujourd’hui, une semaine après la condamnation de Ratko Mladić, qui fera date, les juges du TPIY ont abattu leur marteau pour la dernière fois, mettant fin à une entreprise historique dans le domaine de la justice internationale. Il est désormais essentiel que les juridictions nationales prennent le relais du TPIY et redoublent d’efforts pour traduire en justice les auteurs qui ne l’ont pas encore été.

« Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a contribué à rendre justice aux milliers de victimes des conflits armés en ex-Yougoslavie, illustrant ce qu’il est possible d’accomplir quand la communauté internationale unit ses efforts.


« Le tribunal a été une institution phare, qui a envoyé un message fort à travers le monde : l’impunité ne peut être et ne sera pas tolérée. »

Complément d’information

Aujourd’hui, le tribunal a confirmé les condamnations prononcées contre six anciens responsables politiques et militaires croates de Bosnie, conférant ainsi un caractère définitif à ces condamnations avant sa fermeture, en décembre. Créé en 1993, ce tribunal a jugé certaines des affaires de crimes de guerre les plus importantes en Europe depuis les procès de Nuremberg. Il a inculpé 161 personnes. Aucune d’entre elles n’est en liberté aujourd’hui.

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit