Deuil et solidarité Par Geneviève Garrigos

Geneviève Garrigos est présidente d’Amnesty International France

« Bonjour,

Je vous écris aujourd’hui avec énormément de tristesse et le cœur meurtri par la souffrance des victimes et de leurs proches touchés par les attentats qui ont eu lieu à Paris et Saint Denis ce vendredi 13 Novembre 2015.
Vous qui vous battez à nos côtés pour défendre chaque jour la dignité humaine, je sais que vous partagez notre profonde douleur et notre sentiment d’injustice face à toutes ces vies brisées.

En ce moment de deuil, nos pensées vont aux victimes, à leurs familles et à leurs proches.

Nous souhaitons leur témoigner tout notre soutien et leur dire que nos pensées les entourent dans cette épreuve.

Amnesty International condamne avec la plus grande fermeté ces attentats qui témoignent d’un mépris absolu de la vie humaine.

Nos pensées vont également à toutes les autres victimes d’attentats à travers le monde que nous n’oublions pas.

Face à cette barbarie et cette négation de l’autre, nous souhaitons rappeler qu’Amnesty International défend chaque jour le respect des droits humains ainsi que les valeurs de liberté, de tolérance et de solidarité.

C’est pourquoi Amnesty International invite chacun à résister à la peur et aux réactions de haine qui pourraient en découler.

Nous devons demander la justice et non pas la vengeance.

Les États ont le devoir de protéger leur population, et peuvent à cette fin, dans le cadre du droit international, mener des opérations contre des terroristes et leur organisation. Mais les 15 dernières années ont montré que les politiques antiterroristes violant les droits humains n’avaient en rien protégé les populations de la menace terroriste : elles ont au contraire contribué à renforcer cette menace tout en rognant durablement et gravement sur les libertés de leurs populations.

Nos équipes se mobilisent en urgence afin de suivre de près les décisions qui sont prises ces jours-ci. Vous pourrez consulter ici en détail les positions d’Amnesty International.

Face à la barbarie, nous avons besoin de vous afin de lui opposer nos valeurs d’humanité, de liberté et de respect de la dignité humaine.

Vous qui agissez en faveur d’un monde plus juste, nous vous invitons à porter ces messages autour de vous et à continuer d’agir à nos côtés afin d’assurer cette vigilance nécessaire au bon respect des droits humains en France et partout dans le monde.

Restons tous unis. »