Dazibao juin 2013 — La torture, une arme de la terreur

En ce début de XXIe siècle, des femmes, hommes et enfants sont torturés dans deux pays sur trois dans le monde. On torture davantage pour faire taire et pour faire peur, que pour faire parler. La torture s’entoure de secrets. Secrets autour de l’acte, des lieux, des personnes qui la pratiquent. Elle impose le silence à une société sous terreur, muselée par diverses censures. Les familles des victimes, terrorisées par l’horreur qu’elles pressentent, conseillent souvent de se taire, d’oublier. Nous-mêmes préférons souvent ne pas savoir — et c’est encore le silence.

PDF - 361.1 ko
Cliquez sur l’image pour charger le fichier au format pdf
Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !