Mais encore...

Stéphane Hessel, l’optimiste engagé

Ce 27 février 2013, nous avons appris la disparition de Stéphane Hessel. Il aura été un fidèle et inspirant compagnon de route pour Amnesty International.
Il avait connu les camps de concentration et malgré tout, il gardait l’espoir pour un monde plus juste. C’est en 1945 qu’il a entamé une carrière de diplomate qui aura duré plus de 40 ans. Il a d’ailleurs participé à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui est le texte historique et fondateur des combats d’Amnesty International.
Depuis sa publication « Indignez-vous » (Indigène éditions, 2010), nous connaissons mieux ses engagements. Cet opuscule comprend une trentaine de pages, dont le texte est destiné à éveiller ou réveiller des consciences. Quelques mois avant cette publication, nous avons eu la chance et le privilège de le rencontrer. Nous avions réalisé une interview que vous pourrez revoir en ligne, cliquez ici.
Nous avions été très touchés par sa bienveillance et son optimisme pour l’avenir des droits humains. Il faisait partie de ceux qui pensent que la violence n’est pas une fatalité et que chacun d’entre nous est capable de changer le monde. Il nous rappelait que l’engagement n’est ni un geste héroïque, ni l’apanage de quelques rares hommes ou femmes et que la vie est plus belle quand on ose sortir de la tentative du repli sur soi, quand on ose prendre parti pour des combats nécessaires.
Il a dédié sa vie au combat pour les droits humains et il n’a jamais cessé d’être présent auprès de celles et ceux dont il défendait les droits comme ceux des sans papiers, des Palestiniens ou plus récemment pour les civils Syriens.
Le combat pour le respect des droits humains était pour lui le plus nécessaire des combats.
Continuer à le mener est le plus grand hommage qu’on puisse lui rendre.

Journée internationale des femmes 2013
« Quand on est une femme, pour disposer librement de son corps, mieux vaut être un homme »

Comme chaque année à l’occasion de la Journée internationale des femmes, Amnesty s’est mobilisée pour faire avancer les droits des femmes grâce à une distribution massive de dazibaos (journaux muraux chinois). Pour cette édition 2013, l’organisation a décidé de se consacrer à la défense d’un droit fondamental pour les femmes et les filles du monde entier : celui de disposer librement de son corps. Le 7 mars 2013 dès 7h00 du matin, les militants d’Amnesty International ont investi Bruxelles et les grandes villes francophones pour y distribuer près de 50 000 dazibaos réaffirmant les droits sexuels et reproductifs des femmes sous le slogan : « Quand on est une femme, pour disposer librement de son corps, mieux vaut être un homme ».
Aujourd’hui encore, partout dans le monde, des femmes – et des filles – sont privées de prendre des décisions relatives à leur vie affective, sexuelle et reproductive. Parce que ce sont des femmes, elles sont mariées de force, n’ont pas accès à la contraception sans l’accord de leur mari, ou sont victimes de violences sexuelles. Ces violations des droits humains portent non seulement atteinte à la dignité de ces femmes, mais elles les empêchent également d’être autonomes et de prendre leur destin de femmes en main. Cela doit cesser. Si vous aussi, vous voulez défendre les droits de ces femmes et ces filles, commandez vos dazibaos et diffusez le message d’Amnesty partout autour de vous !

Commandez vos dazibaos à l’adresse dazibaos@amnesty.be

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.