La Campagne BOUGIES d’Amnesty

« Mieux vaut allumer une bougie que maudire l’obscurité ». C’est ce proverbe chinois qui a inspiré la créatrice du symbole d’Amnesty : la bougie entourée de barbelés.

Mais qu’est-ce qu’une Campagne bougies aujourd’hui, plus de 50 ans plus tard ?

JPEG - 117 ko
Photos : @ Aibf

Tour d’horizon

La bougie symbolise l’espoir de faire pénétrer la lumière dans les lieux les plus sombres, là où les droits humains sont bafoués, grâce à l’action de simples citoyens à travers le monde.

Un demi-siècle plus tard, la bougie d’Amnesty reste l’une des clés qui rend possible le travail de l’organisation. Bien plus qu’un symbole, elle représente l’une de ses principales sources de revenus. C’est bien avec ses milliers de bougies vendues annuellement que la section belge francophone d’Amnesty – championne du monde en la matière – peut mener sa mission de mise en lumière des violations des droits humains partout sur la planète.

Puisque les superhéros n’existent pas, le combat d’Amnesty – mené grâce au soutien de millions de citoyens “ordinaires” – est capital si l’on veut s’approcher d’un monde plus juste.

Dans la suite de ce numéro, découvrez l’essentiel de la Campagne bougies 2013.

Une Campagne bougies, c’est 120.000 bougies vendues en 2012 et plus de 6.000 acteurs…

Amnesty ne serait rien sans ses [fond jaune]62 groupes locaux[/fond jaune] qui relaient son travail à travers toute la Belgique francophone. Une Campagne bougies, c’est plus de 600 personnes impliquées localement, c’est-à-dire les membres des groupes locaux aidés de leur réseau personnel de vendeurs. Les meilleurs vendeurs ne sont pas forcément les mieux situés géographiquement, tout est question de dynamisme.

[jaune paille][fond noir]« Il ne faut pas croire que vendre peu de bougies ne vaut pas la peine : les petits ruisseaux font les grandes rivières. En plus, il ne s’agit pas seulement de vendre, mais de défendre nos idées sur les droits humains et de sensibiliser un public plus large aux valeurs d’Amnesty International. » [/fond noir][/jaune paille]
Yvette Vanescote, responsable de groupe.

[jaune paille][fond noir]« Il faut avoir de l’audace, encore de l’audace et toujours de l’audace pour interpeller les uns et les autres. On est souvent surpris de la quantité de réponses positives que l’on reçoit et que l’on n’aurait évidemment pas eues si on n’avait pas demandé. »[/fond noir][/jaune paille]
Jean-Marie Detilleux, responsable de groupe.

Depuis 2006, Amnesty peut également compter sur des bénévoles individuels, les bénébous, de plus en plus nombreux chaque année. Une Campagne bougies, c’est [fond jaune]5.000 bénébous[/fond jaune] (en 2012) dont 1.000 effectueront la vente sur leur lieu de travail : ce sont les bénéstands. Les bougies leur sont livrées sans frais et ils peuvent retourner les invendues.

[jaune paille][fond noir]« Amnesty est une des causes que ma famille a toujours soutenue. Je vendais des bougies devant les supermarchés avec ma grand-mère dès l’âge de 6 ans, super souvenirs ! »[/fond noir][/jaune paille]
Alodie Caudron, bénébou.

Le succès de la campagne repose également sur le soutien sans faille des écoles qui aident à sensibiliser les élèves et leurs parents aux violations des droits humains, les sortant ainsi de l’ombre. Les élèves ont aussi l’occasion de s’impliquer réellement dans la campagne en devenant eux-mêmes bénébous.
Une Campagne bougies ce sont aussi [fond jaune]des dizaines d’écoles[/fond jaune] gérées par le secrétariat national d’Amnesty, mais aussi d’autres prises en charge par les groupes locaux et dont le nombre est inestimable.

Une Campagne bougies, c’est la possibilité pour chacun de s’impliquer !

La vente de bougies peut se faire de différentes manières. Ainsi, quel que soit votre emploi, votre disponibilité ou votre configuration familiale, il existe toujours un moyen de s’impliquer.

[jaune paille][fond noir]« Lorsque je vends les bougies, je n’hésite pas à faire de l’humour (je ne saurais d’ailleurs pas faire autrement). Ainsi lorsqu’on me dit “J’ai encore celle de l’an dernier”, je réponds “Avez-vous regardé à la date de péremption ? Je suis sûr qu’elles sont périmées”. Les gens rigolent, comprennent l’astuce et achètent. »[/fond noir][/jaune paille]
Jean-Jules Docquir, bénébou.

La tenue d’un stand

La tenue d’un stand permet d’étendre la visibilité d’Amnesty et d’attirer les passants à venir vers Amnesty. Il s’agit d’un moyen de vente très convivial. Les stands – tenus par des bénévoles – sont situés dans des lieux de grand passage, dans les gares importantes de Bruxelles ou dans les principales stations de métro. Ils sont ouverts toute la journée.

Ces stands sont également présents dans certaines entreprises et administrations, à la cantine sur le temps de midi, par exemple. Relayer la campagne dans un maximum d’entreprises permet de sensibiliser les salariés qui y travaillent aux valeurs d’Amnesty. Il s’agit d’un véritable facteur de cohésion interne.

Partout en Belgique francophone, les groupes locaux du mouvement tiennent ces stands principalement à la sortie des grandes surfaces. Ils sont également présents dans les écoles, sur les marchés, dans des galeries commerciales, dans les lieux de culte avec la possibilité de faire passer un message durant la cérémonie, etc.

Le dépôt

Une autre manière de vendre les bougies Amnesty passe par le dépôt dans les commerces de proximité. Le principe est de déléguer la vente à une personne tierce. Le dépôt peut se faire dans les pharmacies, auprès des professions libérales, dans les maisons communales, clubs sportifs, cafés, boulangeries, etc.



La vente directe

Les ventes directes font partie du travail des bénébous. Elles sont un moyen d’entrer en interaction avec d’autres personnes et permettent de créer de nouveaux liens tout en soutenant Amnesty. Cela passe par du porte-à-porte dans son quartier, par la vente à ses collègues sur son lieu de travail ou même par la vente à sa famille et à ses amis.


Une boutique en ligne
Quoi de plus simple que de pouvoir se procurer sa bougie Amnesty en quelques clics ?
En se rendant sur la boutique en ligne d’Amnesty – [fond jaune]www.amnesty.be/boutique[/fond jaune] –, tout un chacun peut en effet faire son choix parmi les nombreux modèles de bougies, mais également parmi d’autres articles labellisés Amnesty (agendas, crayons, porte-clés, calendriers, etc.).

Pour en savoir plus : www.amnesty.be/campagnebougies


La section belge francophone d’Amnesty

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.