« Devoir de regard » sur 50 ans de combat. Ça continue en 2014...

Le succès de l’exposition photographique itinérante d’Amnesty, « Devoir de regard », dépasse toutes les espérances. Plus de 36 000 personnes l’ont déjà visitée et elle sera prolongée sur toute l’année 2014.

Guerre du Viêt Nam, Printemps arabe, enfants-soldats au Congo… L’exposition invite les visiteurs à ouvrir les yeux sur les violations des droits humains subies chaque jour dans le monde.

Parce qu’ouvrir les yeux, c’est déjà agir !

La photographie joue un rôle prépondérant dans l’examen des droits humains. Elle peut servir d’outil d’investigation et de mise en lumière. Par les histoires personnelles qu’elle dévoile, la photographie nous raconte l’Histoire.

L’exposition « Devoir de regard » regroupe 50 photographies de plusieurs artistes belges et internationaux. La sélection présentée souligne toute l’ampleur du rôle joué par les photographes dans le combat pour les droits humains. Certaines photos sont dures, d’autres sont au contraire porteuses d’espoir. Toutes, quoi qu’il en soit, interpellent le visiteur.

Mission accomplie…
Lors de son lancement, en mars 2013, l’objectif de « Devoir de regard » était de sensibiliser le grand public, localement, à la lutte contre les violations des droits humains. Une mission plus qu’accomplie. En effet, alors que l’exposition devait s’arrêter dans 20 localités en 2013, plus de 60 expositions sont actuellement programmées.

Depuis le mois de mars 2013, « Devoir de regard » a reçu plus de 36 000 visiteurs à Bruxelles et en Wallonie. Certaines villes ont même accueilli l’exposition à deux reprises ! Elle a donc été prolongée sur toute l’année 2014.

Parce qu’ils sont les acteurs de demain, les jeunes sont particulièrement visés par l’exposition. Plus de 15 000 élèves (provenant de plus de 121 écoles) l’ont déjà visitée ! Une dizaine d’écoles ont même demandé à l’accueillir dans leurs locaux. Dans le livre d’or de l’exposition, de nombreux élèves ont témoigné de leur émotion après leur visite. À travers « Devoir de regard », des dizaines de milliers de jeunes sont sensibilisés à la lutte pour les droits humains.

Des plus iconiques aux témoignages plus intimes, découvrez vite cette sélection de photos exceptionnelles. Gardez les yeux ouverts ! « Devoir de regard » passera forcément près de chez vous…

Pour consulter l’agenda complet des expositions, rendez-vous sur www.amnesty.be/devoirderegard.


PIERRE BUCH

[fond noir][jaune]Les photographes de « Devoir de regard » ont été choisis par Amnesty pour la qualité de leur oeuvre ainsi que pour leur parcours personnel. Dans ce numéro du Fil d’Amnesty, découvrez celui de l’un d’eux.[/jaune][/fond noir]

JPEG - 74.5 ko
Pierre Buch

Pierre Buch est licencié en droit de l’ULB en 1972. En 1981, il quitte l’enseignement universitaire pour se consacrer à la photographie et à l’édition tout en poursuivant ses activités de juriste dans le domaine des droits humains en Belgique et à l’étranger.

Il a ainsi travaillé pour Médecins sans Frontières au Mali ou pour le Haut-Commissariat aux Réfugiés à Hong-Kong avant de devenir assesseur à la Commission de recours des réfugiés à Bruxelles.

JPEG - 80.3 ko
@ Pierre Buch

Ces trente dernières années, au cours de très nombreux voyages, il a systématiquement photographié des sujets relatifs aux droits humains et en tant qu’éditeur, a publié plusieurs ouvrages à ce sujet. Il a collaboré avec divers musées belges et étrangers et présenté son travail dans plusieurs expositions personnelles en Europe et au Mexique.

En 2013, il publie « Chronographies », un livre rassemblant des textes et des photographies prises durant 50 ans sur le thème de la perception subjective du temps.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.