États-Unis. La tournée Game of Drones

À l’automne dernier, dans le cadre de la tournée #GameOfDrones, les jeunes militants d’Amnesty International États-Unis ont sillonné le pays afin de sensibiliser l’opinion au programme de drones américains.

JPEG - 182.4 ko
Des étudiants, militants de Amnesty États-Unis, posent avec une maquette de drone à l’université du Minnesota, dans le cadre de la tournée tournée #GameOfDrones. @ AI / Flor Montero

Pendant que nous déballions la maquette de drone pour notre dernière action à Salt Lake City (Utah), il était difficile d’ignorer le froid mordant porté par l’air des montagnes pour la dernière semaine de #GameOfDrones. Alors que nous nous concentrions sur la tournée, l’hiver était arrivé. Nous avons persévéré, malgré les jours de plus en plus courts et les nuits de plus en plus froides. Nous avons persévéré, forts du pouvoir des milliers de personnes qui se sont jointes à nous dans tout le pays et convaincus qu’il faut écouter Nabeela Bibi lorsqu’elle demande justice pour sa grand-mère, Mamana.

Comme Nabeela, je suis devenu militant à l’âge de neuf ans. J’étais trop jeune pour manifester contre la répression brutale des journalistes et des militants exercée par le régime de Marcos dans mon pays natal, les Philippines. Mais je regardais mes amis plus âgés et ma famille défiler pour réclamer justice. À ce moment- là, j’ai compris que personne n’était neutre et que je choisirais toujours d’être solidaire de ceux qui se battent pour les droits humains. Ces huit dernières semaines, j’ai eu le privilège de faire jaillir cette étincelle chez les autres. C’est une chance dont je serai toujours fier.

Du 27 septembre au 14 novembre 2013, l’équipe de #GameofDrones s’est rendue sur huit campus, aux quatre coins du pays, afin de sensibiliser l’opinion, de renforcer le mouvement des droits humains et d’exiger que des enquêtes soient ouvertes sur le programme de drones américains. Nous avons parcouru près de 10 000 km pour mener des actions d’information, présenter des films, animer des formations de militants et organiser des manifestations afin de faire entendre nos voix en faveur de la justice et de l’obligation de rendre des comptes. Nous avons recruté plus de 100 nouveaux membres et militants d’Amnesty, nous avons parlé avec des milliers d’étudiants et d’habitants et nous avons aidé à démarrer ou à redynamiser des groupes d’Amnesty International. Ces connexions ont stimulé la présence en ligne des jeunes de la section américaine d’Amnesty International, qui ont notamment renforcé leur visibilité sur les réseaux sociaux, publié des billets d’opinion rédigés par de jeunes militants et recueilli plus de 150 000 visites sur le blog d’Amnesty International États-Unis.

JPEG - 66.7 ko
Amnesty États-Unis poursuit sa tournée #GameOfDrones jusqu’à l’université du Minnesota, où des étudiants organisent un die-in. @ AI / Flor Montero

La tournée #GameOfDrones, ce sont toutes les personnes que nous avons touchées et bien d’autres encore. Nous sommes cette jeune femme qui a affirmé, après un die-in : « Pour la première fois, j’ai le sentiment que mes actions peuvent faire changer les choses. » Nous sommes les jeunes défenseurs du Texas qui consacraient tout leur temps libre à des actions de sensibilisation sur leur campus. Nous sommes les étudiants de l’université de Cincinnati, qui se sont levés un par un, le poing dressé, les larmes aux yeux, pour affirmer leur engagement dans ce combat.

Maintenant plus que jamais, nous avons du travail. En octobre 2013, Nabeela Bibi a voyagé jusqu’à Washington pour raconter aux membres du Congrès comment sa grand-mère de 67 ans avait été déchiquetée sous ses yeux. Elle avait parcouru plus de 10 000 km et seulement cinq parlementaires sont venus l’écouter. Le Congrès ne s’intéresse peut-être pas à l’histoire poignante de Nabeela, mais les jeunes d’Amnesty États-Unis sont là pour veiller à ce qu’elle ne soit pas ignorée. Ils organisent des actions et des formations, et coordonnent des manifestations. On ne les fera pas taire. Grâce à eux, nous sommes plus forts de jour en jour et grâce à eux, nous vaincrons.

Par Kalaya’an Mendoza, coordonnateur du programme national Jeunes pour AI États-Unis

POUR EN SAVOIR PLUS >>> Pour plus d’informations sur la tournée #GameofDrones, rendez-vous sur www. amnestyusa.org (en anglais).


Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse