Bilan 2010 — Lutte contre les discriminations

Un autre volet de la campagne « exigeons la dignité » a été déployé tout au long du second semestre : la lutte contre la discrimination à l’égard des groupes minoritaires -les Roms en particulier- que l’actualité a tristement mis à l’avant-plan dans les pays voisins de l’Union européenne.

Plusieurs actions se sont déroulées pendant le second semestre :

  • Des communiqués de presse au sujet de l’expulsion des Roms en France ;
  • L’édition d’une brochure sur les discriminations à l’égard des Roms dans l’Union européenne : Tchéquie, Roumanie, Italie, Bulgarie, Grèce, Serbie pratiquent des expulsions forcées, portant atteinte au droit au logement pour les gens du voyage, et mettent des obstacles au droit à l’éducation ;
  • La distribution d’un autocollant pour les vacanciers partant en Italie : à Rome, 1 200 personnes n’ont pas été relogées après leur expulsion. Amnesty a exigé que le gouvernement italien revoie son Plan nomade concernant les Roms ;
  • Une exposition de photos a circulé parmi les groupes locaux : elle montre les discriminations dont les Roms sont victimes et a tourné dans les Centres culturels. La bibliothèque de la Ville de Namur l’a exposée dans sa vitrine principale de septembre à novembre ;
  • Le 2 septembre, une manifestation devant l’ambassade de Slovaquie a rassemblé des militants des droits humains pour demander que cesse la ségrégation des enfants Roms dans les écoles slovaques ;
  • Plusieurs conférences publiques ont été organisées en faisant appel à des spécialistes, comme le Centre de Médiation des Gens du voyage et des Roms en Wallonie ;
  • Plusieurs groupes ont participé à des formations au sujet de la discrimination à l’égard des Roms.

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !