Édito

Emerveillés. C’est le terme qui convient. En découvrant les photos qui ont été sélectionnées par notre équipe qui a préparé l’exposition « Devoir de regard », nous avons été émerveillés. Bien sûr, les images sont parfois dures, voire brutales. C’est en partie pour cela que nous les avons choisies. Nous voulons montrer un demi-siècle de violations des droits humains. Forcément, certaines situations sont difficiles. Mais d’autres sont pleines d’espoir ou de poésie.

Nous avons été charmés aussi par le talent des photographes qui participent à l’exposition. On y compte de grands noms étrangers, évidemment, mais nous avons aussi voulu faire de la place pour les superbes photos de photographes belges, qui ont tous répondu favorablement à nos requêtes. Et les choix ont été cornéliens. À tel point que nous voudrions, dans les années prochaines, organiser une expo consacrée chaque fois à un photographe belge…. Mais ça, c’est pour plus tard ! En attendant, nous espérons que vous nous rejoindrez lors d’une des nombreuses étapes que comptera cette campagne ambulante. Car « Ouvrir les yeux, c’est déjà agir » !

Philippe Hensmans, directeur d’Amnesty International Belgique francophone

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse