Activités du 1er mai 2009

Amnesty était présente à la fête du 1er mai, avec un stand de la Coordination Colombie, consacré à la solidarité avec les syndicalistes colombiens. La situation des syndicalistes colombiens reste en effet dramatique : plus de 2000 syndicalistes ont été assassinés en 20 ans en Colombie. Près de 50 l’ont été en 2008, et déjà plus de 10 en 2009. Et cela bien sûr, n’est que la partie la plus visible d’un immense iceberg, fait d’intimidations, harcèlement et menaces permanentes. Et d’une politique officielle, clairement hostile aux syndicats. Le 29 avril dernier, au Parlement Européen, Tarcisio Mora, dirigeant de la Centrale Unitaire des Travailleurs (CUT) colombienne rappelait qu’en Colombie « il est plus facile d’enregistrer un groupe paramilitaire, qu’un syndicat ».

Au cours de l’après midi, plusieurs dizaines de lettres ont été signées, adressées au vice-président colombien M. Santos, afin de dénoncer les menaces de mort dont font régulièrement l’objet les dirigeants de SINALTRAINAL, le syndicat de l’industrie alimentaire (notamment son président Javier Correa).

Pour rejoindre la Coordination, cliquez ICI