Écrire Brésil. Une communaute menacée par un éleveur local

AU 268/14, AMR 19/012/2014, 24 octobre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 DÉCEMBRE 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une vingtaine de familles de la communauté quilombola de São José de Bruno à Matinha, dans l’État de Maranhão, sont actuellement victimes de menaces et d’actes d’intimidation de la part d’un éleveur local. Ce dernier a posté un homme armé dans la zone afin de pousser ces personnes à partir. Vers juillet 2014, un éleveur local a empiété sur une partie du territoire de la communauté de São José de Bruno, où il a abattu les arbres, installé une clôture et lâché du bétail, empêchant les familles de faire des cultures sur ce terrain. Après que les membres de cette communauté ont essayé à plusieurs reprises de protester contre ses actions illégales, l’éleveur a posté un homme armé pour surveiller la zone. Il a également menacé verbalement plusieurs d’entre eux et annoncé qu’il avait l’intention de s’emparer du terrain – qui, selon lui, lui appartient – et qu’il pourrait « même y avoir des morts ». São José de Bruno abrite une vingtaine de familles et a officiellement été reconnu comme territoire quilombo (territoire appartenant aux communautés composées de descendants d’anciens esclaves fugitifs) en septembre 2013. En décembre 2013, l’Institut des terres de Maranhão (ITERMA) a officiellement reconnu le droit de cette communauté au terrain en question, qui couvre environ (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit