Écrire République dominicaine. Un Dominicain, Wilson Sentimo, expulsé vers Haïti.

AU 41/15, AMR 27/005/2015, 20 février 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 3 MARS 2015 Un jeune Dominicain d’origine haïtienne a été arrêté par l’armée dominicaine et expulsé vers Haïti, un pays où il n’a jamais vécu. Le 19 février, vers 8 heures du matin, un camion de l’armée s’est arrêté devant l’entrée du batey Libertad, près de la ville de Mao, dans le nord de la province de Valverde, en République dominicaine. Les militaires ont demandé à un groupe de jeunes qui se trouvaient là de présenter leurs papiers d’identité. Wilson Sentimo, un Dominicain d’origine haïtienne, était le seul à ne pas les avoir sur lui. Il a dit aux soldats qu’il était Dominicain, mais ceux-ci l’ont interpellé et l’ont forcé à monter dans le camion en lui disant qu’il était « Haïtien ». Il a tout d’abord été envoyé au poste militaire de Mao, puis dans la ville frontalière de Dajabon, en compagnie de 30 autres personnes. Tous ont été expulsés vers Haïti. Wilson Sentimo a passé la nuit dans la ville frontalière haïtienne d’Ounaminthe, où il a été hébergé dans une famille. Le 20 février, il a pu regagner Dajabon, de l’autre côté de la frontière, mais il ne peut toujours pas rentrer dans sa ville natale, parce qu’il n’a pas de papiers d’identité. Wilson Sentimo est né en décembre 1989 à Esperanza, ville située dans le nord de la province de Valverde, de parents haïtiens. Sa mère a déclaré sa naissance, enregistrée à l’état civil dominicain en juillet 1990, et on lui a remis un (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit