Écrire Un Kurde, Sherko Moarefi, risque d’être exécuté prochainement en Iran

AU 95/11, MDE 13/035/2011 Sherko Moarefi, un Kurde, doit être exécuté le 1er mai au Kurdistan, une province de l’ouest de l’Iran. Il a été déclaré coupable d’« inimitié à l’égard de Dieu » (mohareb) pour son appartenance présumée à un groupe kurde d’opposition interdit dans le pays. Sherko Moarefi a été arrêté en octobre 2008, puis condamné à mort pour « agissements nuisant à la sécurité nationale » et « inimitié à l’égard de Dieu ». En octobre 2009, cet homme et deux autres prisonniers politiques kurdes, Ehsan Fattahian et Habibollah Latifi, ont risqué d’être exécutés après qu’un juge de Sanandaj, la capitale du Kurdistan, l’a ordonné. Il s’agissait peut-être de représailles à la suite d’une série d’attaques qui a visé des fonctionnaires iraniens en septembre 2009, et que les autorités ont imputée au Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK) – un groupe armé kurde, qui a pourtant nié toute implication dans les faits en question. Ehsan Fattahian a été exécuté le 11 novembre 2009. La condamnation à mort de Sherko Moarefi a été confirmée en appel, puis par la Cour suprême. Dans une interview accordée le 18 octobre 2009, son avocat commis d’office a indiqué que le recours qu’il avait formé auprès de la Commission d’amnistie et de grâce avait été rejeté et qu’il avait demandé une révision judiciaire, qui a également été refusée. Habibollah Latifi, étudiant en ingénierie industrielle à l’université d’Ilam, dans l’ouest de l’Iran, devait être exécuté le 26 décembre (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit