Écrire Johnny Rivas (h), défenseur des droits humains ...

...ainsi que les membres de sa famille et les travailleurs migrants haïtiens et les Dominicains d’origine haïtienne vivant dans la communauté de Ranchadero (province de Monte Cristi) AMR 27/001/2008 - Action complémentaire sur l’AU 288/07 (AMR 27/005/2007, 2 novembre 2007) Johnny Rivas et sa famille sont la cible de manœuvres d’intimidation de la part d’individus hostiles aux migrants, du fait des activités qu’il mène en tant que coordonnateur des Associations solidaires des travailleurs migrants de la région nord-ouest (ASOMILIN). Amnesty International craint qu’une escalade de ces manœuvres ne mène à des attaques contre Johnny Rivas, des membres de sa famille ou des travailleurs migrants, comme cela a été le cas en octobre 2007. Le 9 janvier, un groupe de 10 à 15 individus hostiles aux migrants se sont rendus au domicile de Johnny Rivas, dans la communauté de Ranchadero (province de Monte Cristi). Comme il n’était pas chez lui, ils se sont adressés à son épouse, leur conseillant de quitter la communauté dans les trois semaines. Selon des témoins oculaires, un fonctionnaire de la Direction générale de migration qui accompagnait ces individus a également menacé d’expulser tous les travailleurs migrants haïtiens installés à Ranchadero. Après avoir quitté la maison de Johnny Rivas, le groupe s’est rendu chez des migrants haïtiens vivant à proximité, exigeant, d’après des témoins, qu’ils quittent la communauté. Ces événements font suite à une attaque à (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit