Écrire Deux palestiniens, un père et son fils, détenus de manière arbitraire

Le 4 avril 2019, le Palestinien Mohammed al Khudari, 81 ans, et son fils Hani al Khudari, 48 ans, ont été arrêtés de manière arbitraire ; ils sont maintenus en détention sans inculpation.
Ils ont été détenus au secret et placés à l’isolement pendant les trois premiers mois de leur détention.
Mohammad al Khudari a besoin de soins médicaux et de traitements adaptés pour son cancer.

Ressortissant palestinien, Mohammed al Khudari est un médecin et homme politique à la retraite, qui réside en Arabie saoudite depuis près de 30 ans. Il était le représentant officiel en Arabie saoudite de l’autorité de facto du Hamas à Gaza, en charge de coordonner les relations entre cette autorité et le gouvernement saoudien. Il a démissionné de ses fonctions et est inactif depuis 10 ans en raison de sa maladie.

Hani al Khudari est un ressortissant palestinien n’ayant aucune appartenance politique. Il a obtenu un doctorat en informatique et enseigne actuellement à l’Université Um al Qura, où il a été arrêté.

Mohammed al Khudari et Hani al Khudari sont victimes de violations flagrantes des droits humains – disparition forcée, arrestation et détention arbitraires, détention au secret et détention à l’isolement notamment. En outre, les deux hommes ont été interrogés à huis clos sans que leurs avocats ne soient présents ni ne participent. Leur traitement et leurs conditions de détention génèrent un stress important et une forte pression psychologique sur les deux hommes, notamment sur Mohammed al Khudari qu’on aurait entendu pleurer dans sa cellule chaque soir. Le fait qu’il ne bénéficie pas de soins médicaux adéquats aggrave son état de santé, et il a reçu un diagnostic pendant sa détention, pointant une évolution de son cancer. Le traitement qui lui est infligé est contraire à l’interdiction de la torture et des autres formes de mauvais traitements.

L’arrestation des deux ressortissants palestiniens s’inscrit dans le cadre d’une répression plus vaste exercée par les autorités saoudiennes contre les Palestiniens qui vivent en Arabie saoudite et sont perçus comme ayant des liens avec les autorités de facto du Hamas. Depuis février 2019, environ 60 Palestiniens, en visite dans le pays ou y résidant, ont été interpellés, dont des étudiants, des universitaires et des hommes d’affaires. Selon des proches de Palestiniens détenus, ceux-ci ont été soumis à une disparition forcée, détenus à l’isolement et au secret. Jusqu’à présent, ces Palestiniens sont détenus sans inculpation ni jugement et n’ont pas accès à une représentation légale.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Justice pour George Floyd !

Signez notre pétition pour demander au gouverneur du Minnesota que justice soit faite pour George Floyd, afro-américain victime de violences policières