Empêchez le retour de la peine de mort aux Philippines

Philippines manifestants contre la peine de mort

En 2006, pour la deuxième fois de leur histoire, les Philippines abolissaient la peine de mort. Elle avait été abandonnée une première fois en 1987, puis rétablie en 1994. Aujourd’hui, de nouveau, le pays est sur le point de revenir à ce châtiment cruel et inhumain. Agissez pour empêcher un retour en arrière !

Volonté affichée du Président Duterte de rétablir la peine de mort aux Philippines

Depuis plusieurs années, le président Rodrigo Duterte et ses alliés cherchent à revenir sur l’abolition de la peine de mort et ont presque réussi en 2017 lorsque la Chambre des représentants a voté pour adopter le projet de loi. À l’époque, plus de 50% des sénateurs s’y étaient opposés.

Dans un discours qu’il a prononcé en 2019, Rodrigo Duterte a encore une fois appelé les parlementaires à voter cette loi. Si ce projet vise à rétablir la peine capitale pour un certain nombre de crimes, dont les infractions liées à la drogue, la volonté affichée du président Duterte est de l’étendre à d’autres par la suite.

Une lutte discriminatoire et meurtrière contre la drogue

Cette réintroduction s’insère dans un contexte de prétendue « lutte contre la drogue », menée par le gouvernement philippin. Il s’agit en réalité d’une guerre meurtrière, dont les principales victimes sont les personnes les plus pauvres et les plus marginalisées. Les homicides imputables à la police se poursuivent à un rythme effréné et restent impunis, ne faisant pas l’objet d’enquêtes crédibles, impartiales et efficaces.

Empêchez un retour en arrière aux Philippines

Cette année, le projet de loi sur la peine de mort figure parmi les priorités législatives du Sénat philippin. Le pays doit à tout prix éviter d’avoir de nouveau recours à la peine capitale, qui est inhumaine, irréversible, discriminatoire et n’a aucun effet dissuasif.

Signez notre pétition pour demander aux sénatrices et sénateurs de voter contre le rétablissement de la peine de mort.

PNG

Toutes les infos
Toutes les actions

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit