Signer en ligne Libérez les manifestants détenus en Iran

Une répression violente et meurtrière en Iran En novembre 2019, des manifestations nationales ont éclaté en Iran après l’annonce par le gouvernement d’une forte hausse du prix de l’essence. Les forces de sécurité ont réprimé les manifestations en recourant à la force meurtrière, tirant et tuant des dizaines - probablement des centaines - de personnes, y compris des enfants, et en blessant des milliers d’autres. Des milliers de manifestants ont également été arbitrairement arrêtés, ainsi que des journalistes, des étudiants et des défenseurs des droits humains pour les empêcher de dénoncer la répression impitoyable qui s’opérait sur place. Torture généralisée pour les manifestants en Iran Des détenus ont été torturés par les forces de sécurité : coups, flagellations, chocs électriques, maintien la tête en bas, simulation d’exécution ou de noyade, violences sexuelles, administration forcée de substances chimiques et privation de soins médicaux, ont été leur quotidien. Beaucoup d’entre eux se sont vu refuser un contact avec leur famille et avec leur avocat. La justice iranienne complice de la répression Au lieu d’enquêter sur les allégations de disparitions forcées, de torture et d’autres mauvais traitements, ainsi que sur d’autres crimes commis contre des détenus, les procureurs iraniens se sont rendus complices de la campagne de répression en inculpant des centaines de personnes au nom de la sécurité nationale, uniquement pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique. (...)

Action suspendue

Toutes les infos
Toutes les actions

Protégez les manifestants au Bélarus

Signez la pétition pour la protection des droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique au Bélarus