Signer en ligne MARATHON DES LETTRES : Soutenez 10 personnes en danger

marathon des lettres amnesty

Chaque fin d’année, Amnesty International identifie, dans le monde, 10 personnes ou groupes de personnes menacées et mobilise tous ses sympathisant·e·s pour écrire des lettres en leur faveur à destination des autorités concernées. Des centaines de milliers de courriers s’amoncellent dans les couloirs des ambassades et palais présidentiels. Amnesty International y ajoute la liste de toutes les personnes qui manifestent leur soutien en signant, de façon numérique, le courrier proposé. Cette opération d’envergure planétaire améliore concrètement la vie des personnes ainsi mises en avant et de celles qui partagent leur condition. Des personnes injustement emprisonnées sont libérées. Des tortionnaires sont traduit·e·s en justice. Des détenu·e·s sont traité·e·s plus humainement. Et ceci, grâce à vos signatures.

Découvrez ci-dessous les 10 personnes menacées de cette année. Elles ont toutes besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour elle, en un seul clic.

Khaled Drareni, journaliste algérien emprisonné pour avoir couvert des manifestations en Algérie. Il a été condamné à deux ans de prison pour « incitation à un attroupement non armé » et « atteinte à l’intégrité du territoire national ».

Popi Qwabe et Bongeka Phungula, deux jeunes femmes de 24 et 28 ans, sauvagement tuées en mai 2017 en Afrique du Sud. Leurs meurtriers n’ont toujours pas été traduits en justice.

Nassima al Sada, défenseure des droits humains ayant milité pour que les femmes aient le droit de conduire et que le système de tutelle masculine soit aboli en Arabie Saoudite. Elle a été emprisonnée en 2018 en raison de son travail de défense des droits des femmes. Elle est toujours en détention aujourd’hui.

Germain Rukuki, activiste luttant contre la torture au Burundi. Il a été arrêté en 2017 en raison de son travail de défense des droits humains. Suite à son procès en 2018, il est condamné à 32 ans d’emprisonnement. Il attend aujourd’hui un nouveau procès en appel.

Gustavo Gatica, étudiant de 21 ans, a perdu la vue de manière irréversible lorsque la police lui a tiré dessus pendant une manifestation au Chili.

Jani Silva, défenseure de l’environnement en Colombie, se bat pour la protection de l’écosystème d’Amazonie et pour les droits de centaines de paysan·ne·s. Jani est menacée de mort par des groupes illégaux, l’armée, des trafiquants de drogue et des entreprises multinationales.

Les trois jeunes de l’El Hiblu, trois adolescents africains de 15, 16 et 19 ans ayant embarqué à bord d’un canot pneumatique surchargé pour fuir la Libye. Avec 108 personnes, ils ont été secourus par le navire El Hiblu. Le navire les ramenait en Libye mais a fini par faire demi-tour pour mettre le cap sur Malte. Les autorités maltaises ont accusé ces trois jeunes d’avoir détourné l’EL Hiblu et ils risquent aujourd’hui la prison.

Paing Phyo Min, jeune poète de 22 ans, purge une peine de prison de six ans pour avoir donné une représentation de poésie satirique critiquant l’armée du Myanmar.

Idris Khattak, spécialiste des droits humains, a disparu au Pakistan en novembre 2019. Il a été victime d’une disparition forcée par les autorités pakistanaises, qui le détiennent toujours dans un lieu inconnu. Il n’a pas de contact avec sa famille ni avec un avocat. Il encoure une lourde peine de prison, voire la peine de mort.

Les étudiant·e·s ayant défendu une marche des fiertés. 18 étudiant·e·s célébrant pacifiquement les fiertés LGBTI+ à Ankara, en Turquie, ont été violemment dispersés par la police, puis ont été inculpés de « rassemblement illégal ».

Merci d’ajouter votre voix à celle de milliers d’autres personnes qui se mobiliseront pour ces personnes pendant le courant de la fin d’année !

PNG

Toutes les actions

MARATHON DES LETTRES : Soutenez 10 personnes en danger

10 personnes en danger dans le cadre du marathon des lettres 2020. Signez pour les défendre, les faire libérer ou demander justice !