Signer en ligne Homicides et impunité dans la prétendue “guerre contre la drogue”

Homicides illégaux En novembre et décembre 2016, Amnesty International a mené des recherches approfondies aux Philippines pour enquêter sur les affaires d’homicides liées aux stupéfiants et sur la mise en œuvre des politiques antidrogues du gouvernement. Les conclusions de ces recherches, publiées le 1er février 2017, témoignent de nombreuses exécutions extrajudiciaires commises par les autorités nationales et des tueurs à gages employés par les autorités à l’encontre de présumés trafiquants ou consommateurs de drogue. En effet, depuis juin 2016, l’administration du président Rodrigo Duterte a lancé une campagne de lutte contre la drogue qui a entraîné dans tout le pays une vague d’homicides illégaux, dont beaucoup s’apparentent à des extractions judiciaires. À ce jour, on compte près de 7 000 personnes tuées dans le cadre de cette lutte contre le trafic de drogue, la police étant directement responsable d’au moins 2 500 homicides de trafiquants présumés. Les homicides délibérés, généralisés et systématiques de consommateurs ou trafiquants présumés, qui semblent être planifiés et organisés par les autorités, pourraient constituer des crimes contre l’humanité relevant du droit international. Une guerre contre les pauvres Les pauvres sont les premières victimes de cette lutte contre la drogue du fait de leur incapacité à avoir recours à une défense judiciaire. La police ne respecte pas le droit à la vie des plus pauvres comme en témoigne le rapport. Les autorités iraient jusqu’à “fabriquer des preuves”, à recruter (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Les procès inéquitables mènent à la peine de mort

Trop souvent, les condamnations à la peine de mort s’accompagnent d’un manque de représentation légale. De nombreux condamnés n’ont pas eu accès à un avocat, ou alors à la dernière minute. Signez notre pétition