Action : violations des droits humains en Syrie

Une année s’est écoulée depuis que des protestations, en grande partie pacifiques, ont commencé en Syrie à la mi-mars 2011. Jusqu’à présent, plus de 6500 personnes auraient été tuées ; beaucoup d’autres ont été blessées. Des dizaines de milliers de personnes auraient été arrêtées, beaucoup sinon la plupart d’entre elles ont été détenues arbitrairement, au secret pendant de longues périodes, torturées et maltraitées. De nombreuses personnes sont détenues dans des conditions s’apparentant à une disparition forcée. Le nombre de décès en garde à vue ont explosé passant d’une moyenne de quatre ou cinq cas par an au cours de la dernière décennie à plus de 270 signalés à l’organisation depuis Mars 2011. ?Or, la communauté internationale n’a pas géré de manière efficace la situation déplorable des droits humains en Syrie. Les deux tentatives du Conseil de sécurité de répondre à la crise en Syrie ont été bloquées par la Russie et la Chine. ?En opposant son veto à deux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie, tout en continuant à fournir des armes à la Syrie, la Fédération de Russie n’a fait que renforcer la violence en Syrie. ?« Combien de sang doit-on payer avant que le monde nous vienne en aide ? » dit Abou Suhaib, un syrien blessé et hospitalisé en Jordanie, rencontré par les délégués d’Amnesty International le 17 Février 2012. ?Nous demandons à M. Sergei Lavrov-ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie : ? 1 D’utiliser (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit