Signer en ligne Viêt-Nam : annulez la condamnation à mort de Hồ Duy Hải

En 2018, le Viêt-Nam est passé dans le « top 5 » des États pratiquants le plus la peine de mort. Rien que pour cette année-là, 85 personnes ont été exécutées et 122 condamnées à mort. Aidez-nous à annuler la condamnation à mort de Hồ Duy Hải, condamné sur base d’ « aveux » obtenus sous la torture.

LA RECRUDESCENCE DES EXÉCUTIONS Selon le dernier rapport annuel d’Amnesty International sur la peine de mort, en 2018, le Viêt-Nam était l’État d’Asie ayant pratiqué le plus d’exécutions à mort. Plus de 600 personnes étaient sous le coup d’une sentence capitale. Toutefois, ces données sont à prendre avec des pincettes puisque la source de ces chiffres n’est autre que le ministre de la justice vietnamien. Il pourrait donc y en avoir beaucoup plus. DES CONDITIONS DE DÉTENTION INHUMAINES AU TERME DE PROCÈS INIQUES Lors de son examen de la situation au Viêt-Nam, le Comité contre la torture s’est inquiété de ce que des condamnations à mort avaient semble-t-il été prononcées sur la base d’« aveux » arrachés sous la torture. Il a par ailleurs dénoncé des conditions de détention particulièrement difficiles, pouvant s’apparenter à de la torture ou à d’autres mauvais traitements, notamment le maintien à l’isolement dans des cellules non ventilées ; le manque de nourriture et de boisson ; le fait que les prisonniers sont enchaînés 24 heures sur 24 ; ou encore les violences physiques. ANNULEZ LA CONDAMNATION À MORT DE HỒ DUY HẢI En 2008, à l’âge de 23 ans, Hồ Duy Hải a été condamné à mort après avoir été reconnu coupable de vol et de meurtre. Il a déclaré avoir été contraint à « avouer » le crime dont il était accusé lors de ses interrogatoires par la police. Il a failli être exécuté à deux reprises au cours de ces 10 dernières années. Son incarcération a provoqué une grave dégradation de son état de santé autant physique que moral (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Il faut abandonner les charges contre Julian Assange

PÉTITION pour l’abandon des accusations d’espionnage portées par les États-unis contre Julian Assange. Signez !