Signer en ligne Marathon des lettres 2019 : signez pour 10 jeunes menacé·e·s

Chaque fin d’année, Amnesty International identifie, dans le monde, 10 personnes ou groupes de personnes menacées et mobilise tous ses sympathisant·e·s pour écrire des lettres en leur faveur à destination des autorités concernées. Des centaines de milliers de courriers s’amoncellent dans les couloirs des ambassades et palais présidentiels. Amnesty International y ajoute la liste de toutes les personnes qui manifestent leur soutien en signant les pétitions en ligne pour ces personnes. Cette opération d’envergure planétaire améliore concrètement la vie des personnes ainsi mises en avant et de celles qui partagent leur condition. Des personnes injustement emprisonnées sont libérées. Des tortionnaires sont traduit·e·s en justice. Des détenu·e·s sont traité·e·s plus humainement. Et ceci, grâce à vos signatures.

Découvrez ci-dessous les 10 personnes menacées de cette année. Elles ont toutes besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour elle, en un seul clic.

 Magai Matiop Ngong, garçon de 17 ans du Soudan du Sud, condamné à la peine de mort par pendaison suite à une fusillade accidentelle. Il attend son procès en appel.

 Otodo Gbame Youth activists, jeunes militant·e·s de 19 à 25 ans du Nigeria : suite à une violente expulsion de tout un quartier de 30 000 habitant·e·s en périphérie de Lagos, ces jeunes réclament justice pour les violences subies et manifestent de manière non-violente pour leurs droits à la terre et à l’éducation.

 Grassy Narrows Youth (0-25 ans), jeunes activistes de la communauté autochtone Anishinaabe au Nord Ontario au Canada, qui luttent contre la pollution de l’eau par le mercure qui touche 1000 résidents, affecte trois générations et a des effets très néfastes sur leur santé.

 José Adrian, jeune garçon maya de 17 ans au Mexique, sourd, arrêté et brutalisé par les forces de l’ordre et qui se bat pour obtenir justice et réparation.

 Marinel Ubaldo, jeune femme de 21 ans des Philippines : sa ville a été ravagée par un super-typhon, il y a six ans. Le projet de relogement n’est toujours pas finalisé. Elle se bat pour lutter contre le changement climatique et a participé à la COP 21 à Paris.

 Yiliyasijiang Reheman, jeune Chinois ouïghour de 24 ans, brillant étudiant qui est allé étudier en Égypte, qui a voulu s’enfuir vers la Turquie suite à une chasse à l’homme, mais a finalement été intercepté et renvoyé à Kashagar où il est détenu.

 Sarah Mardini, Syrienne de 24 ans, et Séan Binder, Irlandais de 25 ans, tous deux bénévoles en Grèce dans un centre d’intervention d’urgence et d’observation des bateaux de migrant·e·s. Ils ont été accusés de passages clandestins et d’appartenir à une organisation de malfaiteur.. Ils attendent leur procès.

 Emil Astrauko, jeune Biélorusse de 18 ans. À 17 ans, il a été emprisonné dans des conditions épouvantables, puis condamné à 10 ans de prison après un procès entaché d’irrégularités, pour avoir détenu une toute petite quantité de marijuana.

  Ibrahim Ezz El-Din, jeune Égyptien de 27 ans, chercheur en droit du logement à la Commission égyptienne des droits et des libertés. Il a enquêté sur l’accès à un logement sûr et abordable pour tous et documenté des expulsions forcées. Il a été arrêté pour « aide à un groupe terroriste ». Il n’a pas de contact ni avec sa famille ni avec son avocat et a déclaré avoir été victime de torture en détention.

 Yasama Aryani, jeune Iranienne de 21 ans, détenue dans un lieu secret après avoir été arrêtée suite à une vidéo postée montrant des défenseures des droits humains distribuer des fleurs sans leur voile. Elle est actrice. Elle vient d’être condamnée, comme sa mère, à 16 ans de prison.

Merci d’ajouter votre voix à celle de milliers d’autres personnes qui se mobiliseront pour ces personnes pendant le courant de la fin d’année !

Justice pour Julián Carrillo

Pétition pour Julián Carrillo, défenseur mexicain des droits humains et environnementaux, tué le 24 octobre 2018. Signez !