Belgique : 25 licences d’exportation d’armes accordées pour l’Arabie saoudite

Suite au communiqué paru ce jour et annonçant l’octroi de 25 nouvelles licences d’armes vers l’Arabie saoudite, l’organisation de défense des droits humains est outrée de constater qu’une fois de plus, et malgré ses nombreuses interpellations, le gouvernement wallon ne respecte pas ses engagements concernant l’octroi des licences d’exportation d’armes vers des pays qui violent le droit international humanitaire (DIH) ou le droit international des droits humains (DIDH) comme l’Arabie saoudite.

En procédant de la sorte, le gouvernement ne respecte pas le décret wallon relatif à l’importation, au transit et au transfert d’armes civiles, et viole outrageusement le Traité sur le commerce des armes que la Belgique a pourtant ratifié en 2014. La Région wallonne, qui dit pourtant vouloir un embargo concerté au niveau européen, ne suit pas l’engagement du Parlement européen, qui a adopté il y a peu une seconde résolution [1] sur les exportations d’armes.

« Nous sommes d’autant plus interloqués de cet octroi de licence qu’une résolution qui demande de cesser les ventes d’armes à l’Arabie saoudite a été adoptée et votée notamment par le parti du Ministre-Président au Parlement fédéral en juin dernier et que Monsieur Borsus nous a affirmé en septembre qu’une consultation avec l’ensemble des parties prenantes au dossier était en cours », rappelle Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International.

« Nous n’aurons de cesse de dénoncer l’immoralité de la Wallonie dans ce dossier. Il est inacceptable que la Région wallonne continue de se rendre coupable de complicité de crimes de guerre en livrant des armes à un pays, l’Arabie saoudite, qui mène une coalition qui bombarde en toute impunité des structures civiles et tue des milliers de civils dont de nombreux enfants. ».

Amnesty International demande une nouvelle fois à la Région wallonne de respecter ses obligations, de garantir un régime de contrôle « efficace et transparent » et de cesser de livrer des armes aux États qui pourraient les utiliser pour des violations graves du droit international humanitaire, comme l’Arabie saoudite.

A l’occasion des Fêtes de Wallonie, l’organisation avait disséminé des coqs hardis ensanglantés à Namur et lancé une pétition adressée au Ministre-Président wallon qui a déjà recueilli quelque 12 370 signatures : amnesty.be/wallonieimmorale

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.